10 choses à retenir sur la 31e journée de Pro B…

Dernière ligne droite et premières certitudes, la fin de saison approche.

1- Limoges, en s’imposant face à Antibes (92-82), a un pied en Pro A. Fred Sarre prouve, si besoin était, qu’il est nettement plus crédible qu’Eric Girard il y a deux ans, mais ça on le savait. Il fallait gagner, le CSP a répondu présent, à l’image de Chris Massie (13 pts 14 rbds). Côté Antibes, Moussa Badiane (13 pts, 8 rbds) est dans la droite ligne de sa fratrie (Laïna monte en LFB avec Perpignan, Pape assure le maintien avec le PB86).

2- Boulazac se tire une nouvelle balle dans le pied face à Bordeaux (72-78), en chutant à domicile, malgré un très bon Amadi McKenzie (17 pts, 11 rbds). 6 points de différence, -18 à l’éval. Pour bien optimiser le bâchage de saison, le BDD peut encore perdre sa 2e place, en insistant bien. Bordeaux remonte à la 6e place, et pourrait y rester. 6 joueurs à plus de 10 points, une rotation -enfin- complète: Les JSA sont là.

3- Evreux répète son coup à l’extérieur. Après avoir fait tomber Maurienne (4e) dans sa salle, les Ebroïciens s’imposent au CCRB, équipe en forme du moment, 75-76. La victoire ramène les Normands à 1 pt de Lille, qui est 8e. En cas de victoire, les Champenois pouvaient rejoindre Boulazac à la 2e place. Dommage. Chris Daniels taffe (20 pts, 6 rbds), loin de Charenton pourtant. Effet voyages interstellaire, science fiction ou impact de Jacques Cheminade sur le basket français: Mory Correa, le pivot d’Evreux -et listé comme un 2/3 par la LNB- score 22 pts.

4- Aix Maurienne ne lâche rien à Fos, et s’accroche à sa 4e place en gagnant à Boulogne 80-95. Toujours aussi prolifiques, les Savoyards, emmenés par Will Brown (23 pts, 6 rbds), sont encore sur les bases du meilleur bilan de l’histoire du club: 22V-12D et une demi-finale face à Pau il y a deux ans. Les Boulonnais, pourtant bien en selle depuis quelques temps (pas facile celle-là), devront batailler jusqu’au bout pour garder leur spot dans le top 8.

5- Fos enchaîne face à Nantes, 74-70, et garde sa 5e place. Les Nantais, mal embarqués (22-11 d’entrée), manquent d’un rien le succès à l’extérieur, malgré un effectif renforcé par le retour de Badiane. Sherman était trop joyeux (21 pts, 7 rbds)

6- Miracle burgien qui se traduit par une victoire de la Jeu à Lille, 83-85. Un peu inattendu, ce succès place les joueurs de Fabrice Courcier (annoncé à Genève) en embuscade en cas de faux-pas Lillois. Steve Smith s’emploie (16 pts, 11 rbds) pour le LMBC, Jimmy Baxter en fait un poil plus (27 pts, 6 rbds, 4 pas)

7- Quoi de plus convivial qu’un petit entraînement  à 1h15 du matin, après avoir pris une tartine à St Vallier? Rien. C’est dans un soucis d’harmonie que Laurent Sciarra a mis les choses au point avec ses joueurs. Descente ou pas, il ne lâche rien. Grosse défaite 91-71, qui condamne Vichy à la NM1 officiellement. Gros match de St Vallier (116 d’éval), avec un Prowell (16 pts, 8 rbds) et un Barrett des grands soirs (18 pts, 5 rbds, 3 pds).  Côté JAV, Marvin Jefferson fait ce qu’il peut (19 pts, 7 rbds). David Denave est moins étincelant, depuis sa blessure…

8- Quimper confirme son statut d’éternel spécialiste du maintien à l’arrachée. C’est Denain (ou Rouen) qui pourrait faire les frais de la blague. En perdant en Bretagne, 89-85, les Nordistes ne sont plus qu’à 1 pt de l’UJAP, et ont également perdu le panier-average particulier. bien mauvaise opération. En même temps, personne n’aurait pu prédire les 22 pts de Vincent Mouillard, ni la perf simultanée de Pele Paelay (16 pts, 5 rbds, 4 pds) et Adam McCoy (16 pts). En face, Lamine « le vortex » Kante se prend un peu pour Kobe (8/20 aux tirs). Nathan Rohnert (29 pts) et Ryan Rossiter (10 pts, 13 rbds) sont solides. Mais ça ne suffit pas.

9- Le duo Leburgue-Ludon, toujours au top (2 pts, 4 rbds, 1 pds, 2 int, 1 bp et 7 fautes, en 28 minutes) ne permet pas au Portel d’enchaîner face à Rouen. Cette victoire, large, 85-83, permet en tout cas au Normand de respirer un grand coup, avec la défaite de Denain à Quimper. Le spectre de la relégation pèse cependant toujours sur les épaules de Michel Veyronnet et son orchestre. Jason Siggers, à l’ouest face à Nantes, fait le taf (24 pts, 2 rbds, 5 pds), bien épaulé par Alex Dunn (16 pts, 11 rbds). Mehdi Labeyrie (17 pts) et Ronnie Taylor (17 pts, 2 rbds, 7 pds), n’ont pas grand chose à se reprocher, côté portelois.

10- Scénario du pire, pour la LNB: Descentes de Vichy et Rouen. Dans ce cas, comment Alain Béral aka Jean-Charles Apeuprès gère-t-il le dossier?

Tags : , , , , , , ,
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (8)

  1. sirjam

    Fred Sarre prouve, si besoin était, qu’il est nettement plus crédible qu’Eric Girard…..

    le bilan de Fred Sarre en Pro A est pas reluisant comparé a Girard par contre…….

  2. antibois4ever

    C'est Jean-Michel Apeuprès et pas Jean-Charles ! Mais bon on s'en fou…..

  3. Nico R

    Respect pour le jus de mot avec les Boulonnais, fallait oser…