Hold-up pour Cholet face à Nanterre

Défaite cruelle pour la JSF qui n’a pas su résister au finish choletais.

Il avait annoncé qu’il y’aurait client dans la raquette et il n’avait pas tort. Dès le début, Rudy Gobert a donné du taf à Jo Passave-Ducteil. Il aura fallu quelques minutes pour que la défense de la JSF se mette en place. Car la stratégie choletaise était assez claire : multiplier les pénétrations vers le cercle. Mais ce sont les shooteurs de la JSF qui avaient la patate en début de match à l’image d’un Diarra volontaire (5 pts en 5 min). La défense choletaire, particulièrement dans la peinture, prenait progressivement l’eau, le tonique Jo Passeve-Ducteil n’y étant pas pour rien. Causeur avait beau tenter les shoots, ça ne voulait pas rentrer, la réussite étant clairement nantérienne. Mais si le CB a retrouvé des couleurs en fin de match profitant d’une perte de balle puis d’une anti-sportive de Loic Akono pour revenir, ils accusaient toutefois d’un petit retard au bout des dix premières minutes (22-16).

3 pts de Mykal Riley pour démarrer : la JSF maitient le rythme. Mais le CB, sous l’impulsion de Fabien Causeur, est enfin rentrer dans son match alors forcément il devient plus difficile pour la JSF de se créer de bonnes positions de tirs. En attaque également le CB devient plus dangereux avec un duo Nelson/Dozier bien huilé. Mais Jo Passave-Ducteil et Mam Diarra ne ménagent pas leurs efforts. Un gros shoot de Brun remettra les deux équipes à 30-30 à 3min30 de la fin du quar-temps. Dans un match équilibré, la bataille au rebond devient le nerf de la guerre. Ou alors la réussite à 3 pts du sniper Corosine qui en plante deux coup sur coup. De quoi repoartir aux vestiaires avec un +4 (35-31).

 

La réussite de la JSF serait-elle restée aux vestiaires ? Après plusieurs shoots ratés de rang, on aurait pu être tenté de le croire avant un tir primé « sur le cul » de Will Daniels. Prolifique en attaque, l’ailier-fort manque parfois de dureté de l’autre côté du terrain. Mais les nombreuses fautes choletaises permettent aux Nanterriens de vite faire entrer le CB dans la pénalité. Avec un Riley au top au tir primé, la JSF réussit à creuser l’écart mais avec un repli défensif déficient, l’équipe francilienne ne reste pas à l’abris très longtemps d’un shoot-sanction. Quand Daniels puis Diarra se mettent à rentrer de gros tirs, la JSF refait à nouveau l’écart. Courant après le score, le CB y laisse logiquement un peu jus et n’arrive plus à approcher aussi facilement le cercle prenant un éclat juste avant le dernier quart (55-41).

A la peine à la fin du troisième quart-temps, le CB a du mal à trouver les solutions à la reprise car pour la JSF, ce sont tous les joueurs qui scorent. Et même si le CB claque quelques belles actions de temps en temps, comme le dunk de Patrick Christopher, il n’arrive pas à enclencher de série et grignote difficilement son retard.  Mais après un tir primé de Christopher, l’homme-fort du CB sur cette fin de match, coach Donnadieu est contraint de prendre le temps-mort. Pas forcément bénéfique puisque Randal Falker a décidé de faire parler ses mains et ce avec réussite. Mais c’est toute la team choletaise qui commence à punir une JSF qui baisse en intensité défensive. Daniels vient alors planter un panier intérieur et sur la récupération de balle de Corosine, Causeur est obligé de faire la faute. Le match est serré, tendu chaque tir raté étant alors fort préjudiciable. Nanterre aura beau avoir tout tenté dans les dernières secondes, la défaite est quand même au rendez-vous. Cruelle alors que l’équipe francilienne a longtemps été en tête (77-68).

 

Tags : , ,
Comments

Commentaires (6)

  1. aurelie

    Rien qu'en regardant les statistique de ce match sur lnb, j'ai quand même bien l'impression que l'arbitrage a jouer un rôle prépondérant dans ce match. J'ai l'impression qu'ils ont tout fait pour permettre à cholet de l'emporter (comme cela se faisait ces deux dernières années quand cb jouait les premiers rôles). Nanterre domine aux rebonds : 29 à 27. Comment une équipe qui domine aux rebonds peut avoir aussi peu de lancers francs (5 contre 19 à cholet). Le différentiel de fautes est énorme : nant 25, cb 12.

    Je sais déja que l'on va me répondre que suis anti-cholet et gnia gnia gnia gnia… Si cholet est dominateur, c'est normal qu'il gagne mais là je m'excuse, je n'ai pas l'impression que cela ait été le cas.

  2. manu

    L'arbitrage est difficile avec Nanterre depuis le début de la saison. Je pense que ca serait intéressant que les arbitres revoient leurs matches pour voir leur erreur car avec les petites équipes c'est assez régulier la mauvaise foi de l'arbitre. Nanterre jouent à 5 contre 8 sur le terrain (5 adversaires et 3 arbitres)

    C'est malheureux pour le sport.

  3. sirjam

    Les arbitres auraient donné 23 pts a Cholet sur un seul 1/4 temps?

    j'ai pas vu le match, mais a vous lire, penser cela est irréel!