2 prolongations pour départager l’Italie et la Grèce

On sentait que la sélection italienne était en train de monter en pression, hier soir, ils ont confirmé.

Le match entre la Grèce et l’Italie se jouait pour le titre du Acropolis Tournament. Et visiblement, aucune des deux équipes ne voulait lâcher l’affaire. Il a fallu deux prolongations pour séparer les deux formations et un grand Danilo Gallinari auteur de 23 points. Le Nugget repart avec le titre de MVP du tournoi.

A la maison, les grecs pensaient que le match contre l’Italie serait une ballade de santé mais ils ont rapidement déchanté. Dans le premier quart Belinelli (21 points) and co assènent un violent 20-11 aux locaux qui doivent se faire violence dans le 2e quart pour remonter leur déficit et repasser devant. 28-31 pour la Grèce à la mi-temps.

Dans le 3e quart, les hellènes maintiennent leur contrôle (43-47) mais dans le 4e, les italiens reviennent à la charge. Alors que la Grèce pense tenir sa victoire, Marco Belinelli plante un gros trois-points pour arracher la prolongation (62-62). En OT, les italiens ont le momentum et contrôlent le match jusqu’à ce que Zizis (14 pts) réussisse à son tour à décrocher une nouvelle prolongation (71-71). Les deux sélections sont au coude à coude et c’est finalement Mancinelli qui scelle la victoire italienne sur une claquette décisive : 82-81.

Une fois encore, les 3 NBAers italiens ont taffé dur. Gallinari termine avec 23 points, Belinelli ajoute 21 unités et Bargnani, bien tenu par le secteur intérieur grec, doit se contenter de 16 points.

En face, Ioannis Bourousis aura fait un gros match avec 26 points, Fotsis ajoute 14 poins et Nikolaos Zisis complète avec 14 points également.

Définitivement, l’Italie ne sera pas facile à prendre eu sein du Groupe B. La France est prévenue.

 

Tags : , , , , , , ,
Comments

Commentaires (1)

  1. Damelo

    Passer 80 points à la Grèce, même avec 2 prolongations, c'est pas mal!