Déception pour l’ASVEL, le BCM et Roanne, Chalon retrouve des couleurs

Face à l’armada du Khimki Moscou, les Villeurbannais n’auront pas démérité mais sans que cela ne soit suffisant (défaite 86-80).

 Les 18 points d’Edwin Jackson ne furent pas suffisants. A domicile, les Moscovites, sans Mickael Gelabale, ont évolué un cran au-dessus. Equipe complète, le Khimki a vu quatre de ses joueurs émarger à plus de dix points. Dans un match assez-serré, la réussite aux lancers-francs (93% de réussite) des coéquipiers de Thomas Kelati (18 points) a été déterminante. Après une remontée à 5 points des Russes à cinq minutes de la fin, c’est d’ailleurs une faute technique qui avait porté un coup d’arrêt aux espoirs de victoires des Verts. Car au niveau de la réussite à deux points, l’ASVEL a connu une meilleure réussite (61% contre 47 pour le Khimki). Pour l’ASVEL, cette défaite rageante sonne comme une deuxième déception après la non-qualification pour la Semaine des AS.

 

CEZ Nymburk – BCM Gravelines-Dunkerque : 79-62

Les Nordites ont payé cher leur abscence en défense lors des 2e et 3e quart-temps (52 points encaissés). Tre Simmons aura été le grand artisan de la victoire de son équipe avec son match plein : 25 points, 5 rebonds et 7 passes décisives. Les coéquipiers de JK Edwards (meilleur marqueur du BCM avec 16 points) ont également été nettement dominé dans la bataille du rebond (42 à 28). Une déconvenue qui contraste avec leur insolente santé en championnat. Aussi, cette deuxième défaite consécutive dans la compétition, à l’instar de l’ASVEL, hypothèque sérieusement leurs chances de qualification pour le tour suivant.

 

Roanne – BK Ventspils : 88-89

Première défaite en Eurochallenge pour Roanne qui est passé tout près de la passe de trois. Il aurra fallu deux lancers-francs adverses au buzzer pour sceller le sort d’une rencontre plus qu’indécise. On peut toutefois retenir la grosse perf’ de John Holland (31 points). quant à Rashad Wright, pour son premier match avec la Chorale, le meneur s’en sort honorablement avec 8 points et 4 passes décisives en 30 minutes. Mais pour l’emporter au prochain match, Roanne devra trouver les bons réglages au tir primé à l’image d’un Philippe Braud en faillite ce soir (0/8).

 

Elan Chalon – Okapi Aalstar : 87-72

EuroChallenge toujours pour les Bourguignons; eT Rien de meilleur qu’une victoire nette et sans bavure au Colysée pour repartir de l’avant. Bien conduit par un Ilian Evtimov inspiré (15 points à 50%) et un Blake Schilb altruiste (10 passes décisives mais aussi 26 points), Chalon efface sa déception de la semaine dernière. Greg Beugnot a ainsi pu ouvrir son banc pour une production plus qu’intéressante puisque Joffrey Lauvergne a apporté 11 points et 6 rebonds en 19 minutes et Jordan Aboudou 8 points et 1 rebond en 17 minutes.

 

 

Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires (19)

  1. legmarron

    dommage c pas passé loin!!!!!!!bon match d ED jaks ca va le rebooster,mais le match alaché a l astroballe risque de se voir!!!

  2. OscarAbine

    Encore une technique ? Pour quelle raison ?

  3. Nikita

    Et bien, énorme seconde mi-temps de chalonnais ce soir. Attaque amorphe, pas de défense, 26 points de retards… Et c'est le feux d'artifice en seconde avec une équipe complètement différente qui est capable de sortir un 19-0 au meilleur moment.

    Une équipe comme il y a eu en seconde mi-temps, ça fait rêver.

  4. doudou

    jen connais qui vont avoir un orgasme en lisant les 2 premiers paragraphes…

  5. doudou

    Pour le BCM, certains joueurs sont atteint de melonite aigue (ca c'est vu contre paris… Jomby, notamment)…ca coule ca coule…

  6. bucky

    Blake Schilb altruiste (10 passes décisives mais aussi 26 points)…

    26, c'est le nombre de points de retard à la mi-temps pour Chalon, c'est aussi le nombre de minutes jouées par Schilb… mais ce n'est pas son nombre de points marqués : il a fait un 3/8 soit 6 points.

    Bonne journée !!!

  7. GW

    Bizarre la fin de match de Roanne.

    Page score à 3pts à 5 secondes de la fin du match (88-87) et fait faute sur la remise en jeu sur le meneur (???).

    Le mec manque ses 2 lancers, Roanne n'arrive pas à assurer le rebond, rebond offensif pour Berzins, faute, 2 lancers in, défaite 88-89…