33e journée de Pro B, comme un air de vacances

La Pro B a déjà rendu une partie de son verdict, rien n’est cependant joué dans le top 8. Enfin, pour la 8e place, surtout.

La 33e journée a été le théâtre de joies, de peines, et de choses à oublier absolument. En voici le top 10:

1- Le Portel n’a visiblement pas attendu la 34e journée pour partir en vacances. Courte défaite 98-59 au CCRB, qui s’accroche du coup à la 3e place. Les Champenois joueront leur classement à St Vallier ce weekend. En cas de défaite, ils abandonneraient leur spot sur le podium aux Mauriennais, à condition que ceux-ci battent Bourg. Bryan Mullins s’amuse à faire 23 d’éval en ne marquant que 7 pts. Faut dire que 13 pds ça aide.

2- Dans la série des victoires qui arrivent un peu tard, et qui ne changeront pas grand chose, Rouen s’occupe de Denain dans les grandes largeurs, 95-75. Le trio Siggers (22 pts)-Poupet (20 pts)-Dia (21 pts) fait dans le flamboyant. Le trio Gaillou (4 pts)-James (8 pts)-Rohnert (8 pts) fait plus dans la bougie.

3- Vichy commence sa politique d’austérité, et se déplace à Fos sans Coleman. Au final, une valise (76-53), et la question légitime de se demander si le fait de jouer volontairement avec un non-JFL de moins, ça ne fausse pas un peu les choses. Antoine Eito est MVPire de la journée (27 minutes, -5 d’éval), Bill Clark en pose 25, et Sherman Joyeux sort un double-double (10 pts, 10 rbds), en toute simplicité. Laurent Sciarra quitte Vichy, et déclare ne pas assez connaître la NM1 pour s’y ré-engager. Il était fan assidu de Pro B, en signant?

4- Match étrange à Beaublanc samedi. Le public du CSP n’a pas eu grand chose à fêter, vu le niveau affiché par l’équipe de Fred Sarre. Limités à 20 pts en première mi-temps, Limoges se réveille un peu ensuite, mais n’est pas assez convaincant pour voler le match aux Savoyards. Aix Maurienne domine les débats de bout en bout, mais rate plusieurs occasions de vraiment tuer la rencontre. Bambale Osby reste efficace dans son registre de Ben Wallace du pauvre (14 pts, 19 rbds), Will Brown continue à survoler les débats (14 pts, 10 rbds), malgré le traitement parfois limites de ses adversaires. Darnauzan retrouve son standing de maître a jouer (13 pts, 4 rbds, 5 pds), cher au coach vichyssois. Côté CSP, sur le plan basket, Jo Gomis répond présent (17 pts, 4 pds). Sur le plan de l’humanisme et du fair-play, une mention à Sambou Traore pour l’ensemble de sa prestation, du flopping au coup dans le ventre de Thomas Yvrande. 65-71 au final.

5- La victoire des JSA leur assure la 6e place, et met dans le même temps Lille en difficultés. Les nordistes dépendent désormais un peu des autres, dans la quête à la 8e place. Particularité de la rencontre? Les deux équipes sont coachées par des techniciens sur le départ. O’Darien Basset (19 pts, 9 rbds, 2 pds) est bien revenu. En face, Benoit Gillet fait du cousu main (un classique), avec 22 pts, 4/8 à 3 pts. Un tour de playoffs (ou pas), et on reconstruit tout.

6- L’esquif quimpérois arrive au bout de son voyage, et termine à coups de rames. Nantes, pas au mieux ces derniers temps, et avec un nouveau joueur sur le carreau (Bardet, appendicite), s’impose en Cornouailles 66-82. Armand Charles confirme son statut de valeur sure (15 pts, 3 rbds, 7 pds), Adam McCoy confirme qu’il n’est pas régulier (3 pts, 1/9 aux tirs, -1 d’éval) et Bruno Gaspérin confirme qu’il est le seul arbitre au monde à être moins rapide que le vénérable Dick Bavetta.

7- Bourg se fait assommer à domicile par Antibes. Ce n’est plus le beau fixe depuis longtemps, en Bresse, et le match de la semaine prochaine face à Aix risque de tourner au n’importe quoi. -1 en prolongation, 91-92, alors que, paradoxe Monschau, la Jeu mène 106-101 à l’éval. C’est cher payé, vues les prestations individuelles des Burgiens: Delhomme (21 pts, 8 pds), Barro (20 pts, 9 rbds), Baxter (20 pts, 6 rbds, 4 pds) font le taf. L’équipe d’Antibes aussi, dans l’ensemble: Jeff Allen (16 pts, 9 rbds), Cecil Brown (19 pts, 7 rbds, 5 pds), Moussa Badiane (16 pts, 7 rbds, 4 pds). Fin de cycle à Bourg. Et pour Antibes, du changement à venir.

8- Boulogne valide sa 7e place en tapant son adversaire direct du jour, à savoir St Vallier (98-81). Le 32-14 de fin de match a du faire un peu mal au crâne des Drômois. Les joueurs de Laurent Pluvy ont cependant encore une chance de passer, à condition de battre le CCRB la semaine prochaine, et d’avoir un peu de chance. Grosse perf du Boulonnais Chris McCray (16 pts, 4 rbds, 8 pds, 6 int, 30 d’éval), bien secondé par Corey Rouse (14 pts, 9 rbds, 4 pds). LaQuan Prowell (17 pts, 9 rbds) répond présent et porte St Vallier. Comme souvent.

9- En se ramassant à Boulazac, Evreux s’est brillamment mis en difficulté, et voit Lille et St Vallier rester à portée de tir, à une journée de la fin. Autant dire que la 8e place n’est pas jouée, loin de là. Boulazac valide sa 2e place, plus qu’importante en cas de sacre final du CSP. Avec un 37-21 aux rebonds, on peut dire que les Normands se sont fait laminer dans la raquette, ou que les statisticiens dormaient. Ou les deux. Ou même qu’Evreux a endormi les statisticiens en se faisant laminer. A vous de voir. Amadi McKenzie (19 pts), Darryl Monroe (14pts, 9 rbds) mènent la danse périgourdine. Austen Rowland (18 pts, 4 pds) surnage pour l’ALM.

10- Limoges-Lille/St Vallier/Evreux, Boulazac-Boulogne, CCRB-Bordeaux et Maurienne-Fos. Voilà pour les quarts, et c’est du quasi définitif. Maurienne peut cependant encore finir 3e…

Tags : , , ,
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (8)

  1. walshy

    Aix a gagné a Beaublanc , mais ce n'est pas assez pour ce correspondant il aurait fallu que le CSP les laisse gagner de 40 pts ,

    Traoré s'est énervé parce que c'était physique des 2 cotés et limite des 2 cotés mais que c'est la premiere fois de la saison que l'on avait a remonter + de 2O points et les Aixois de leur coté était en mission pour réaliser un exploit et ont su garder leur calme

    On verra en demi-finales si on arrive a voler le match

  2. on rêve ?

    il est marrant "personne", il ne voit pas les matchs mais il ouvre sa bouche en se croyant d'une grande originalité…

    il parle du fair play de Traoré je n'ai pas le souvenir qu'il est parlé du fair play de Giffa sur Gomis…

    c'est drôle il ne parle pas d'un des arbitres qui nargue ouvertement les "eagles"

    c'était quoi le "traitement limite sur will brown" ?

    mais c'est vrai le csp a été pitoyable en 1ere mi-temps, ça arrive, Aix mérite le match c'est vrai aussi

  3. jibé

    Moi, je serai supporter et limougeaud (ce que je suis en fait), je fermerais juste bien ma bouche au lieu de chercher des poux et des raisons bidon à la défaite dans les écrits d'un rédacteur. Faut vraiment être aveugle pour ne pas voir (et du coup, admettre), que Traoré a encore livré une prestation médiocre.

    Ah ouais? Les arbitres ont "nargué" les Eagles? Et en quoi ça a influé sur le score? C'est ça les excuses de la meilleure team de pro B pour expliquer ce non-match? Me faites pas marrer. J'étais au match et tout ce qu'on peut dire c'est que le CSP n'y était pas (intensité!!!), Aix-Maurienne, si. Point barre.