34e journée de Pro B : le récap’

Petit récap des rencontres de la 34e et ultime journée de saison régulière de Pro b.

Denain-Bordeaux : 67-88

Ils auront davantage shooté (69 tirs à 62) mais une réussite assez basse (39,1%) combinée à une domination au rebond (35 à 31) auront eu raisons des Nordistes face à des Bordelais poursuivant leur bonne dynamique. Collectivement bien en place (5 joueurs à dix points ou plus), les joueurs de Claude Bergeaud peuvent envisager avec ambition les play-offs durant lesquels ils ne voudront pas faire de la figuration.

 

Vichy-Rouen : 77-80

Il s’en est fallu de peu pour que Vichy pique la victoire à Rouen pour un match sans enjeu entre deux équipes aux saisons bien décevantes. Malgré une grosse maladresse au tir (39,7% seulement), Rouen aura su tirer profit de sa présence dans la raquette avec 40 rebonds captés dont 9 pour Alex Dunn et 8 pour Samba Dia. Désormais, pour ces deux entités fortes du basket français, l’heure est à la reconstruction avec tout d’abord la recherche d’un nouveau coach pour façonner les futurs effectifs en N1 pour la JAV et en Pro B pour le SPO.

 

Saint Vallier-CCRB : 54-83

Cette grosse victoire à l’extérieur n’aura pas suffi au CCRB pour aller piquer la deuxième place à Boulazac, ce qui pourrait avoir son importance si jamais Limoges venait à remporter la finale des play-offs. Révélation chez les JFL, Rodrigue Mels a encore sorti une grosse partition avec ses 23 points et 4 rebonds. Pour les play-offs, méfiance aussi envers Chris Daniels auteur d’un double-double (13 points et 10 rebonds) qui forment avec Nate Carter l’une des paires d’intérieurs les plus performantes de la division.

 

Limoges-Nantes : 78-72

Quoi de mieux qu’une bonne victoire à domicile pour conclure la saison régulière avant les play-offs… Dans le sillage d’un Chris Massie monstrueux (35 d’éval avec 22 points et 13 rebonds), les Limougeauds ont donc géré tranquillement leur match avant de lâcher du lest dans le dernier quart-temps perdu sur le score de 25 à 13. Seule fausse note de la soirée pour le CSP : un manquer d’adresse criant au tir primé (23,8%). Un point à corriger pour éviter toute mauvaise surprise pour la suite des évènements.

 

Lille-Fos sur Mer : 66-75

Avant d’attaquer leur quart contre Aix-Maurienne, les Fosséens ont livré un match sérieux face à des Lillois qui ont dit bye-bye aux play-offs. Sherman Gay a une nouvelle fois terminé avec la meilleure marque de son équipe (16 points) et frôlé   le double-double en captant la bagatelle de neuf rebonds. Avec 13 rebonds offensifs contre 9 seulement pour les Nordistes, la stat laisse à penser que l’envie était davantage présente chez les joueurs de Rémi Giuitta. Lors des play-offs, Fos sur Mer sera l’une des équipes à suivre.

 

Le Portel-Boulazac : 79-86

En l’emportant sur le parquet du Portel, les Boulazacois ont surtout préservé l’essentiel à savoir la deuxième place. L’arrière Thomas Dubiez aura montré l’exemple offensivement parlant avec 23 points à un excellent pourcentage (90). Mais dans la raquette, Darryl Monroe n’aura pas laissé un très bon souvenir aux hommes d’Eric Girard. 16 points, 13 rebonds et 8 passes décisives : c’est ce qu’on appelle faire un carnage.

 

Aix-Maurienne-Bourg en Bresse : 72-79

Pour son dernier match à domicile en saison régulière, Aix n’aura pas réussi à faire trébucher Bourg. Cela s’est finalement joué à quelques détails pour ces deux équipes pas vraiment toujours concentrées comme en témoignent les 35 balles perdues (total confondu). D’ailleurs aucun joueur n’aura dépassé la barre des 20 d’évaluation, la meilleure étant pour le pivot Ibrahima Koma (19 pour ses 12 points, 4 rebonds et 2 passes décisives).

 

Evreux-Boulogne sur Mer : 80-64

En voilà une victoire qui vaut cher ! Puisqu’avec ce succès sans appel le club ébroïcien a décroché le précieux sésame pour les play-offs. Pour célébrer sa prolongation de contrat, Jérémiah Wood a sorti le costume du super-héros : 26 points et 15 rebonds pour 32 d’éval. Mais derrière Steeve Ho You Fat n’était pas mal non plus avec 17 points et 8 rebonds. Mais c’est de perfs de toute l’équipe dont Evreux aura besoin pour faire face à l’armada limougeaude de l’enfant du pays, Jo Gomis.

 

Antibes-Quimper : 99-77

Pour terminer la saison, Quimper aura fait ce qu’ils savent faire de mieux perdre. Mais il faut dire qu’avec une rotation limitée à sept joueurs il était difficile d’attendre des miracles, qui plus est à l’extérieur. Côté antibois, cinq joueurs ont dépassé la barre des dix points. Mention particulière pour Benjamin Monclar qui avec 16 points, 4 rebonds et 3 passes décisives confirme sa bonne de saison. 10e de la saison régulière, les Sudistes, s’ils conservent un bon noyau, ont tout pour viser plus haut à l’avenir.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.