Abdoulaye Loum « Je ne resterai pas »

Abdoulaye Loum semble avoir fait son choix

Il y a deux jours nous vous avions évoqué « l’imbroglio Havrais » qui oppose le club et son jeune prospect de 2,10m très prometteur. Après que le coach ait signifié au jeune joueur qu’il ne comptait pas sur lui l’an prochain, Abdoulaye a exploré les pistes qui s’offraient à lui. Mais depuis que Gravelines a manifesté sont intérêt, il semblerait que le Havre ne soit plus disposé à laisser partir son intérieur.  Nous avons donc joint Abdoulaye Loum pour qu’il nous donne son regard sur cette affaire.

BasketActu : Comment s’est passé ton cursus au Havre ?

A.L. : Je suis arrivé au Havre en cadet France et puis j’ai intégré l’équipe espoir. J’y ai passé trois années et ça s’est plutôt bien passé. Il y a eu des hauts et des bas mais dans l’ensemble mon cursus s’est bien déroulé et j’en suis content. J’ai appris en jouant avec Rudy Jomby avec qui je me suis entrainé, Pape Sy aussi, même si je n’ai joué que 2, 3 matchs car il était blessé et Fréjus Zerbo. Ce sont des gens qui jouent dur, quand tu es cadet et que tu joues contre eux tu es impressionné, mais tu apprends.

C’est plus en fin d’année que j’ai été déçu, il y a des choses qui m’ont découragé et qui ne m’ont pas plu.

BasketActu : Tu as réalisé une année très encourageante en réalisant un double-double en moyenne. Quel regard portes tu sur la saison ?

A. L. : En réalité, en espoir ça s’est mal passé. J’ai essayé de m’imposer à mon poste mais d’un point de vue collectif ça a été difficile. Le nouveau recrutement n’a pas porté ses fruits. On a essayé dans le secteur intérieur d’aider l’équipe au mieux. J’ai essayé de tirer mon épingle du jeu en tentant de m’imposer aux cotés de Fabien Paschal. On avait un secteur fort et le secteur extérieur avait plus de mal. Au fur et à mesure de la saison, les équipes l’ont compris. Elles ont nous ont bloqué et gêné. On a néanmoins réussi à marquer malgré tout mais ça a vraiment gêné le collectif.

BasketActu : Tu es considéré comme un joueur au potentiel très intéressant, est-ce que cela t’a permis de côtoyer l’équipe professionnelle ?

A.L. : Oui, je m’entrainais avec eux tous les jours. Il y a des périodes où je m’entrainais avec eux tous les jours et d’autres où ils étaient 10 donc c’était plus difficile d’entrer dans la rotation de l’entrainement. Sinon, je me suis entrainé toute l’année avec eux. Ousmane Camara m’a notamment beaucoup aidé. Comme on a joué ensemble en espoir, on a plus d’affinités donc il m’explique plus les choses, on s’entend bien. J’ai aussi eu quelques entrainements individuels avec Maxime Zianveni qui était blessé.

BasketActu : Aujourd’hui plusieurs choix s’offrent à toi. Tu peux rester au Havre ou répondre à l’offre de Gravelines. Pour lequel comptes-tu opter ?

A.L. : Je ne pense pas que je vais rester, je ne resterai pas au Havre.

BasketActu : Pourquoi ne pas rester où on t’a formé ?

A.L. : Je voulais vraiment rester au Havre mais le coach à la fin de l’année m’a fait comprendre qu’il ne comptait pas sur moi l’année prochaine. Hors, lorsque je suis arrivé dans le club, on m’a dit « On fera tout pour que tu joues plus tard dans le club. Si on te forme, ce n’est pas pour que tu ailles jouer ailleurs ». Moi, j’étais complètement fermé à l’idée qu’on me prête. En fin d’année le coach m’a dit qu’il n’avait pas besoin de moi et qu’il voulait me prêter. Donc j’ai été déçu et j’ai retiré ma clause. Eux de leur coté n’avaient pas vu qu’ils ne m’avaient pas envoyé la prolongation de contrat. Et à partir d’une certaine date, s’ils n’avaient envoyé cette prolongation j’étais libre automatiquement. En plus, ils n’avaient pas envoyé les clauses de mon contrat à la ligue. Ils ont envoyé un contrat stagiaire classique sans les clauses. De mon coté, j’ai les clauses signées par toutes les parties. On a constitué un dossier que l’on a envoyé à la ligue.

BasketActu : Quelles sont les conséquences de cet imbroglio ?

A.L. : Ben, la ligue ne savait pas que j’étais libre. Normalement, je suis sensé pouvoir aller où je veux. Mais lorsque Gravelines a souhaité me recruter, que tout était acté, le Havre a refusé de donner ma lettre de sortie. En fait, ils repoussent à chaque fois l’échéance et ça fait près de 2 mois qu’ils la repoussent.

Avec cette histoire et le coach qui m’a dit qu’il voulait me prêter, et qu’il ne comptait pas sur moi, je ne veux plus rester. Je ne veux pas rester dans une équipe où le coach ne compte pas sur moi.

BasketActu : Qu’est ce que te propose Gravelines ? Et disposes-tu des repères déjà là-bas ?

A.L. : Gravelines sont intéressés pour que je complète leur secteur intérieur. Je connais quelques joueurs notamment Rudy et Fréjus qui sont passés le Havre.

BasketActu : Quel est ton projet en allant à Gravelines ?

A.L. : Ben le projet, si ça se réalise c’est déjà d’arriver à jouer quelques minutes en pro et à termes de rentrer dans la rotation. Si je pars là bas, c’est surtout pour le développement. La première année, si je ne joue pas beaucoup je serai déçu mais la priorité c’est que je me développe pour être efficace par la suite. Je suis prêt à passer beaucoup de temps à faire du travail individuel et à me développer musculairement. Je souhaite évoluer et à termes j’aimerai pouvoir m’inscrire à la draft.

BasketActu : Comment peux tu sortir de cette situation ?

A.L. : On a commencé par faire un recours auprès de la ligue, et on patiente. Après, je n’oublie pas ce que le Havre a fait pour moi. Si je suis considéré comme libre, le Havre n’est rien sensé obtenir de moi. Pourtant, en parlant avec mes proches, on s’est dit que ce serait une forme de respect et de reconnaissance qu’en cas de transfert qui génère des « buy out », on reverse un pourcentage au Havre. Mais, ils ne semblent pas comprendre, ils repoussent l’échéance et refusent de donner la lettre de sortie.

Les prochains jours devraient permettre d’y voir plus clair. En attendant, Abdoulaye est contraint de patienter.

Tags : , ,
Comments

Commentaires (3)

  1. Niko

    Il est au courant que Zerbo a signé à Limoges :) ?

  2. Gavroche27

    Sérieusement… Oublier d'envoyer une prolongation de contrat? Y a pas des AR ou des trucs comme ça pour trouver qui a tort ou raison? C'est plus de l'amateurisme là, c'est du grand n'importe quoi…