Abdoulaye Loum : l’imbroglio havrais

Au STB Le Havre depuis 2009, l’ailier du STB souhaiterait voler de ses propres ailes. Mais un imbroglio juridique l’empêche pour l’instant de quitter le club.

Après une saison espoir conclue par un double-double de moyenne (13,3 pts et 11,6 rbds), Abdoulaye Loum entendait passer un cap. Le joueur et son agent, Pascal Lévy, n’avait d’ailleurs pas fait mystère de leur intention aux dirigeants havrais. Lors de la négociation détaillée du contrat-stagiaire entre Loum et le Havre, une clause devait être insérée dans le contrat : soit l’ailier était libéré de sa dernière année, soit il passait professionnel. Le club aurait alors une date butoir (d’abord fixée au 17 juin) pour l’activer. Un premier contrat avait été signé en août mais pour défaut d’homologation avait été refait en octobre avec un changement de la date butoir, passée du 17 juin au 15 mai.

Premier hic : ce contrat n’a pas été homologué par Ligue Nationale de Basket qui a jugé qu’il avait été fait dans des conditions trop précipitées. Abdoulaye Loum se retrouvait donc en principe lié au club par un contrat « classique » de stagiaire. Mais au moment d’une réunion entre lui et le club au mois de juin afin d’évoquer son avenir, le joueur et son représentant ont fait valoir que le club n’ayant pas activé la clause pour le retenir, Abdoulaye Loum était libre de s’engager avec n’importe quelle autre formation. Un point de vue que ne partage pas le club havrais qui se base sur le contrat classique homologué par la Ligue.

Pour régler au plus vite cet imbroglio, l’agent de Loum lui avait alors conseillé ainsi qu’à sa famille de trouver un accord à l’amiable avec le STB.  Mais les choses étant loin d’être simples, le club entend jouer la patience, notamment après avoir été alerté de l’intérêt autour de leur joueur selon l’agent du joueur. Le STB n’entend pas se positionner avant une prochaine réunion que doivent avoir les dirigeants avec la mairie au sujet de la prochaine subvention qui pourrait changer la donne dans ce dossier complexe. Seulement le temps presse pour Abdoulaye Loum car le marché des joueurs JFL n’est pas loin d’être clos et une offre l’attend du côté de Gravelines-Dunkerque.

« Le club lui propose un contrat sur trois ans avec notamment une clause NBA, Abdoulaye étant un gros potentiel. Gravelines-Dunkerque est même disposé à payer pour le by-out » explique Pascal Lévy, le représentant de Loum.

Face au mécontentement du joueur, devrait être portée devant les services compétents de la Ligue si aucune solution positive n’est trouvée entre les deux parties.

Tags :
Comments

Commentaires (9)

  1. Tapion

    Est-ce que les dirigeants du BCM ont réussi à détourner un pétrolier qui essayait de traverser la Manche?

    Sans déconner, Gravelines joue la modestie depuis 2 saisons mais ça fait 2 ans qu'ils veulent tout le monde. Après on parle de l'ASVEL…

    Putain c'est qui le président du club? Le photographe à Bettencourt?

  2. Brieuc

    ils veulent un peu tous les JFL, je pense que le BCM a mis le paquet pour se construire une histoire, en éspérant dérocher des titres, si titres il y a intéret pour le club peut etre de nouveaux partenaires et de nouvelles ambitions. par contre si cela ne marche pas… effet totalement inverse!

  3. maksim

    Woodside : Albicy

    Sene : Vaty

    Zerbo : Loum

    Greer pas encore remplacé.

    Il y a quoi de choquant? c'est plus ou moins du poste par poste sur les mêmes tarifs.

  4. Inès

    Pourquoi dis tu ça sur Pascal Lévy? Va au bout de tes pensées, nous t’écoutons.

  5. king76

    le faite que gravelines saute sur loum c que ce sorcier de monsheau et au commande et loum et destiné a simposer dans les 2 a 3 ans en pro a en toute logique tout comme ce qui sort du centre de formation du havre mise a part ZERBO lol

  6. Florian

    Juste avant le début de la saison, oui. En juin-juillet, moins sûr. Enfin bref, je ne pense pas que Albicy soit plus cher que Woodside l'an passé.

  7. BCMers

    Ahahahaha et tout le monde gobe ça ! Gros bluff de Lévy pour que le STB réagisse

    Et puis même si ça se fait, je comprends pas ta réaction Tapion… Monschau propose juste à certains jeunes bons prospects de faire du BCM un "tremplin" pour leur carrière. Si tu lisais ses interviews, tu verrais qu'il se préoccupe beaucoup de la carrière de ses jeunes : c'est pour ça qu'il a laissé Pope partir au Havre(bon choix vu sa saison). De même avec Zerbo, il a compris qu'à Limoges, en proB il aurait plus de temps de jeu qu'à Pau. Donc certes Monschau a de l'ambition pour le BCM-qui peut lui reprocher !!!-, mais il n'est pas mégalo pour autant.

    Et je crois en la formation gravelinoise, les cadets étant champions de France ;-)