Ada Sané : « Il y’a eu un manque de fierté »

Pour Ada Sané, capitaine du Paris Levallois, le groupe doit se remettre en question au niveau des attitudes.

A l’heure de revenir sur le match, Ada Sané ne s’est pas défilé face aux questions. S’il ne s’inquiète pas de la situation, l’intérieur sait que le groupe francilien devra avoir une meilleure attitude dès le prochain match face à l’Asvel qui ne sera pas un morceau facile.

L’analyse du match

« Il n’y a rien à dire. On a tout simplement laissé filer le match au moment où tout était encore jouable. On a enchainé les pertes de balle sans vraiment chercher à rattraper les erreurs. Rouen en a profité directement. Il a fallu attendre la fin de match pour voir une petite réaction. Mais on ne peut pas laisser les choses se passer ainsi sans réagir. Ce n’est pas normal du tout. Il faut s’y mettre tous ensemble. Clairement on a manqué d’unité et sans ça je ne pense pas qu’on ait l’équipe pour s’en sortir seulement sur les individualités ».

Une réaction trop tardive

« A la fin les joueurs présents sur le terrain se sont mis à faire les choses ensemble. C’est ce qui nous a permis de limiter la casse ».

Un collectif absent

« Je pense clairement qu’il y’a eu un manque de volonté, même de fierté je dirais. Quand on voit comment le match se passe il n’y a eu aucune réaction. On se laisse marcher dessus, on perd les balles et on les regarde marquer les lay-up à l’opposé. Il faut corriger ça. Contre l’Asvel ça ne passera pas ».

Des discussions à avoir entre joueurs

« Il faut des discussions, on doit parler ensemble. Il y’a aussi des attitudes à avoir : voir son coéquipier essayer de plonger sur une balle et de rattraper son erreur tout simplement. Ça ça motive les joueurs sur le côté sauf qu’aujourd’hui même si un jouer venait à le faire je ne suis pas sûr que les autres suivraient. Ce n’est pas alarmant mais il faut rapidement corriger ça ».

Crédit photo : KREINE/Paris Levallois

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.