Adrien Moerman et son agent font le point

Adrien Moerman et son agent reviennent sur la situation financière du club de Bilbao et les ambitions du joueur.

Suite à l’interview d’Adrien Moerman dans nos colonnes, dans laquelle il s’exprimait sur les problèmes financiers de son club Bilbao, et à la polémique qui s’en est suivie, Pascal Lévy, son agent, a tenu a clarifié certains points :

 « Suite à l’interview d’Adrien Moerman parue sur BasketActu et largement reprise sur les réseaux sociaux, nous souhaitons apporter des précisions importantes. S’il est clairement admis que des difficultés financières existent au sein du club de Bilbao, la situation est actuellement en bonne voie de régularisation et des discussions positives ont été menées par les agents d’Adrien avec la direction du club dans ce sens. Aussi, aucune action conflictuelle n’est à l’ordre du jour et le joueur est pleinement satisfait de sa situation sportive et aborde les échéances de fin de saison avec ambition et détermination. Enfin, aucune discussion n’a été entamée ou évoquée concernant un éventuel départ en fin de saison. »

Adrien Moerman a également voulu apporter quelques précisions sur ses propos concernant une éventuelle grève de joueurs :

« Ce que j’ai voulu expliquer, c’est que ce genre de situations (NDLR : les problèmes financiers du club) avait amené à des grèves dans d’autres pays. Mais je ne voulais pas dire qu’il s’agissait de quelque chose de prévu à Bilbao aujourd’hui. Et mes coéquipiers ont bien l’intention de jouer les matchs jusqu’au bout et d’atteindre les objectifs définis. »

Tags : ,
Comments

Commentaires (7)

  1. Zadig

    A Bilbao, quelles difficultés financières exactement ?On voudrait savoir. Un gros déficit ?

  2. kayser franck

    @Zadig plus de 5 millions

  3. lexa

    hahah j'imagine l'agent lire l'itw et se dire: "mais qu'est ce qu'il est con, pourquoi il ne l'a pas fermé"^^

  4. OscarAbine

    Question : il va faire quoi, ton employeur qui te doit six mois de salaire, si tu te mets en grève ?

    Il va te virer ? Bah, et alors ? Il payera aux prud'hommes (ça doit bien exister en Espagne, sous une forme ou sous une autre) et t'es libre de signer où tu veux.

    Il te vire pas ? Ben qu'il paye…

    Enfin bon, si ça les amuse de bosser sans être payés…