Basket Actu : Adrien Moerman « n’a pas de regrets », Antoine Mendy arrive à Lille

Retrouvez toute l’actualité du basket français et européen dans la revue de presse.

Antoine Mendy arrive à Lille
Alors qu’il se maintenait en forme avec Challans (N1) après une lourde blessure (rupture du tendon d’achille en décembre 2017), l’ailier Antoine Mendy (35 ans, 1m98) est de retour aux affaires, puisqu’il s’est engagé en faveur de Lille (Pro B). « C’est un joueur assez complet, qui a une belle main et qui joue dur. Il va nous faire progresser au rebond, nous aider à tenir des postes 3 costauds. Il lui faudra un peu de temps pour retrouver toutes ses sensations mais sur ce qu’on a vu, je pense qu’il va pouvoir de suite apporter à l’équipe » a dit lui son nouveau coach Jean-Marc Dupraz.

Site LMBC

Andrew Albicy « est heureux »
Après la victoire face aux Tchèques, Andrew Albicy, qui était capitaine, n’a pas caché sa satisfaction. « En première mi-temps, on a été gênés par leur changement de défense, on n’était pas assez concentrés mais en deuxième mi-temps, on a eu les paniers faciles. Je suis heureux, on a réussi à finir sur une victoire ».

L’Equipe

Adrien Moerman « n’a pas de regrets »
Interrogé sur la concurrence qu’il a du affronter en EDF, Adrien Moerman a tenu un discours plein d’humilité. « Je suis tombé sur la mauvaise génération, avec deux grands joueurs (Boris Diaw et Florent Piétrus) devant moi. Je suis né un peu trop tôt ou un peu trop tard (il rit). Ils avaient une équipe exceptionnelle, ils ont gagné des médailles, un titre et voulaient finir en beauté ensemble. Je n’ai pas de regrets, je n’en veux à personne. Je leur ai toujours souhaité de réussir. Quand je suis venu en stage, j’ai joué contre Boris, j’étais fan de lui, je l’ai copié. Pareil avec Flo. La nouvelle génération est également talentueuse. Je n’ai pas vocation à leur couper la route« .

L’Equipe

Quand Arthur Rozenfeld évoque son rôle à la JL Bourg
Bressan depuis le début de la saison 2018/19, le meneur Arthur Rozenfeld s’épanouit dans son nouvel environnement. « J’ai de vraies responsabilités. Ça fait du bien. Le coach (Savo Vucevic) compte sur moi, on a une bonne équipe avec une super-alchimie, une bonne cohésion. On a eu une réunion avec le coach en début de saison, où il m’a dit ce qu’il attendait de moi, ce que j’allais devoir faire. Forcément, ça prend un peu de temps, au début, ce n’est pas que c’était compliqué mais il fallait que ça se mette en route, avec mes nouveaux coéquipiers. Et ça fait deux-trois mois que je comprends vraiment ce qu’il attend de moi et j’arrive de mieux en mieux à le faire, à savoir rester moi tout en étant, aussi, un meneur organisateur ».

La Montagne

Nate Wolters out 2 à 3 semaines
Touché au niveau de l’aine, Nante Wolters (27 ans, 1m93) va devoir observer entre deux à trois semaines de repos forcé. Le joueur du Zalgiris Kaunas tourne cette saison à des moyennes de 12,2 points et 4,6 passes décisives par match.

Basketeurope

Le MSB sur la piste de DeVaughn Akoon-Purcell ?
Le Mans est toujours à la recherche d’un renfort. Et les Sarthois pourraient bien avoir trouvé leur bonheur avec DeVaughn Akoon-Purcell (25 ans, 1m98). Ce poste 2/3 américano-trinidadien reste sur une expérience avec l’Hapoel Tel Aviv, où il ne s’est pas forcément montré à son avantage (7,6 points et 2,6 rebonds de moyenne). Le Mans a jusqu’au 28 février pour trouver un renfort.

Bebasket

Cholet chercher toujours un renfort
Désireux de se renforcer avant la date limite du 28 février, Cholet Basket n’a pas encore trouvé son bonheur, comme l’a expliqué Erman Kunter. « Des joueurs qui gagnent entre 35 000 et 40 000 dollars par mois, il y en a, mais ce n’est pas pour nous. Ensuite, nous ne cherchons pas un joueur juste pour recruter. Nous cherchons le bon profil, c’est-à-dire un joueur susceptible de nous apporter de la sérénité sur le terrain. Aujourd’hui, nous avons créé une alchimie dans l’équipe et nous ne souhaitons pas tout bouleverser ».

Le Courrier de l’Ouest  (relayé par Bebasket)

Milos Teodosic avec la Serbie
Alors qu’il a été libéré par les Clippers, Milos Teaodosic (31 ans, 1m96) sera disponible pour les deux derniers matches de la qualification pour la Coupe du monde 2019. Un renfort de choix pour la Serbie qui n’a toutefois besoin que d’une victoire pour assurer sa place pour le rendez-vous mondial de septembre prochain. Les Serbes iront en Estonie, puis recevront Israël.

Le meilleur de Zach Peacock à la Leaders Cup

La JL Bourg « peut rivaliser avec tout le monde »
Malgré la défaite en finale face à Strasbourg, le coach bressan Savo Vucevic tient un bilan positif de la Leaders Cup. « C’était une belle finale, agréable à regarder. L’expérience a parlé, mais on a montré qu’on peut rivaliser avec tout le monde dans ce tournoi. On est bien installé et on est une équipe qui joue bien au basket, c’est le principal pour moi. On est resté sur notre philosophie. (…) Ce n’est pas la même équipe avec et sans Zachery Peacock. A un moment donné, j’ai eu peur pour lui. L’équipe a été courageuse, ça n’a pas été suffisant mais on est fier ».

Sport24

 

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.