Alain Béral : « Un choix dans l’intérêt du basket français »

Lors d’une conférence de presse téléphonique, le président de la LNB est revenu sur les prochaines réformes dont celle phare du passage de la Pro A à 18 clubs (avec deux wildcards).

Sur la formation

Désormais, le championnat espoirs prendra fin à la fin avril. « Dès le 1er mai, il y’aura un nouveau challenge » a expliqué le président Béral. En effet, une compétition réunissant les équipes espoirs, des équipes de N2 (non-qualifiées pour les play-offs) et le Centre Fédéral aura lieu avant la tenue du Trophée du futur. « Après ce Trophée, les joueurs non-signés  seront invités à un camp sur Paris afin de convaincre les coaches de Pro A et Pro B présents lors de ce camp » a poursuivi Alain Béral. Autre point de réforme concernant la formation : la mise à contribution des clubs de Pro B. « Les équipes de Pro B devront avoir une équipe engagée dans le championnat juniors (U20). Si les clubs n’ont pas de centre de formation, ils devront payer une cotisation de plusieurs dizaines de milliers d’euros à la Ligue ». Un ranking des centres de formation sera également mis en place.

 

Sur la refonte de la Pro A

Sans véritable surprise, la réforme choisie, et qui sera mise en place dès 2013-2014, est celle d’un passage à 18 clubs (avec deux wildcards). Le choix des deux heureux élus sera fait à travers une commission qui sera créée en juin. Parmi les critères évoqués : budget, bonne gouvernance du club (avec des structures administratives pérennes) et question de salle. « Il faut que les collectivités s’engagent ans le projet » précise le président de la Ligue.

Ce nombre de 18 pourrait tout aussi bien passer à 20 selon la qualité des projets présentés dès l’horizon 2014-2015 mais le nombre d’équipes ne pourra dépasser ce chiffre. Autre donné importante : « cela ne perturbera pas la question des descentes. De plus, les équipes descendants en Pro B ne pourront pas se voir accorder de wildcards. Cette dernière ne sera valable qu’un an, les clubs devront se maintenir sportivement. C’est différent du système de l’Euroleague qui est une ligue fermée ».

Logiquement, la question de la polémique pouvant entourer la prise de décisions quant aux clubs se voyant attribués une invitation a été soulevée. Pour Alain Béral, il ne devrait pas y avoir de problème car la commission « sera formée par des personnes extérieures à la Ligue. Ils ne seront pas liés à la Ligue (sauf en ce qui concerne la présence du responsable de la commission des finances de la Ligue ) et pourront être des gens connaissant l’économie du basket, des anciens de notre sport, des juristes ».

Tags : , , ,
Comments

Commentaires (39)

  1. Pierrot

    Au hasard Pau et Limoges….?

  2. Burt Cassander

    Bordeaux devrait être sur les rangs aussi, comme Marseille où Béral veut créer un club, histoire d'implanter le basket dans le sud, même s'ils partent de rien …

    Ils vont favoriser les grandes, pour un plus grand impact économique et médiatique !

  3. GW

    Nantes parce que conseil régional, municipal et communauté d'agglo, parce que grande ville, parce que salle de 5 000 places, parce qu'il n'y a pas (plus) d'équipes phares dans les autres sports.

    Sinon Boulazac, JSA ou Limoges pour représenter le sud ouest ou Antibes pour le sud est !

  4. vincenç87

    Pour le basket français c'est place offertes en Pro A est une catastrophe.Pensez vous sincerement que LIMOGES,PAU ou BOULAZAC qui sont des villes du Sud-Ouest, avec chacune d'entre elles une fiertée et une identitée propre à chaque région du Sud-Ouest,Limousine,Béarnaise ou Périgourdine.Et je peux vous dire qu'un supporter Limousin ou un Béarnais n'a pas envie de voir monter son club par une place offerte.Si le club est en Pro B c'est qui le mérite.

    C'est vraiment triste que le basket français soit dirigé par des incompétents.

  5. braziou

    comme l'a dit Juillot , l'important c'est les droits TV pour relancer la ProA , pas tellement la formule !

    la ProA manque de fric pour attirer de meilleurs joueurs US et essayer de retenir les français comme De Colo ou Traoré ( pour les NBAers faut pas rever , c'est impossible , le Basket français subit le succès des français là-bas, paradoxe…)

    du fric d'Al-Jazeera et de l'exposition sur une chaine gratuite , W9 , Direct 8 ou autre, voilà ce qu'il faut !

    pas mettre laProA seulement sur une chaine payante comme Sport +…

    qui dit exposition TV , dit sponsors , on connait la quadrature du cercle !

    pour parler de la formule , oui il faut passer à 18 voire à 20, oui il faut aller dans les grandes villes avec grandes salles , quitte à passer par des invits…

    la NBA est passée de 23 à 30 depuis les années 80…

    les invits ça choque ? l'Euroligue a déjà un peu ce système de franchise

    on prend les paris que d'autres sports y viendront et copieront le Basket ?

  6. vincenç87

    Je comprend bien ton argumentation, qui est basé sur plus de médiatisation télé ou je suis tout à fait d'accord avec toi,mais le basket reste un sport.Le sport est magique quand une équipe est championne, ou triste quand ton équipe descend,là avec les invitations, toute la beautée du sport,que soit des émotions de joie,ou de tristesse,les montées d'adrénalines que tu peux avoir quand t'on est supporter ni serons plus.Et puis tu verras, les clubs qui recevrons les invitations,et ben ils en entendrons parler dans 15 ans.Cela ne sent rien de bon pour l'étique du sport.Je ne sais pas quelle club tu suis, mais tu aimerais que ton club recoive une invitation.

  7. experballistique

    pour moi les invitations c est une honte!!!!sinon je suis favorable au passage à 18 mais je prefererai qu elle passe à 20.

  8. vincenç87

    Moi je ne suis pas du tout défavorable aux 18 voir 20 clubs,mais les invitations, quoi qu'il arrive deux clubs seront largement avantagés

  9. White can jump

    Perso selon les critères je voterai Lille ( grande ville, beau projet de salle et ambition du club) et Boulazac( très belle salle, grosse gestion du club avec plus de la moitié du budget provenant de sponsors privés et club ambitieux).

  10. bonstre

    quand on connait les polémiques qui se sont créées rien que pour le qualifié d'office à la SDA … je pense qu'on va avoir des fermetures de forums en augmentation :-)

    l'avantage c'est que ça va créer des relations petits contre gros et qu'on va arriver à une ambiance de type supporters footeux …

    car l'objectif c'est de concurrencer le foot c'est bian çà ?

    manque plus qu'Albicy se fasse choper en mauvaise posture avec la petite soeur de Zahia et on est bon pour 5 min dans stade 2 …

  11. OscarAbine

    On n'a déjà pas assez de clubs avec des moyens, on va en rajouter deux.

    On n'est déjà pas performants en Europe, on va diluer l'élite.

    On n'a déjà pas une bonne image, on s'essuie les pieds sur l'éthique sportive au profit d'un arbitraire prévisible.

    On est déjà pas médiatisés, on pond une réforme "usine à gaz".

    On a besoin de stabilité, on nous concocte un "machin" qui peut "peut-être" encore évoluer, symptôme d'un grand "on sait pas où on va".

    Y'a de quoi se féliciter, non ?

    On veut plus de matchs ? Y'a une solution toute simple : avancer dans les coupes d'Europe.

    Parce que je vois pas bien ce que deux recettes supplémentaires (deux fois 4 000 personnes à 20 €, ça fait 160 000 €, sur lesquels il faut défalquer la TVA, les frais de la salle, la part Fédé, la part de la ville, la part pour le club reçu, t'arrive grosso modo à la moitié) vont changer au statut des clubs français. Ah, ptêt un ricain d'un niveau un peu supérieur. C'est clair que ça va provoquer un essor fabuleux pour le basket français !

    Bref, pas besoin de s'inquiéter de la montée des autres sports, le basket se débrouille très bien tout seul pour s'enfoncer…

  12. Zack

    C'est vrai que je ne vois pas ce que cette réforme va apporter.

    Pour la formation, on va voir ce que les U20 vont donner mais j'ai des doutes sur l'efficacité.

    Rien de neuf sur la règle des JFLs ?

    Pour la médiatisation, l'absence de joueurs nationaux d'impact dans notre championnat est un vrai handicap.

    Comme cela a été dit, on a déjà du mal à avoir 16 équipes compétitives, alors pourquoi espérer que ça va changer à 18 ou à 20 ?

    Pas sûr que ça fasse de grands matchs en plus …

    Quant au choix des équipes, c'est juste complètement stupide.

    Pourquoi ne pas considérer les équipes qui vont être rétrogradées de ProA ?

    Au moins elles seraient structurées pour cette division …

  13. Burt Cassander

    le problème c'est que justement on y arrive pas à avancer en coupes d'europe. Tout les clubs sont favorables au passage à 18, cela fait plus de match, plus de visibilité, , plus de billetterie aussi …

    C'est mieux qu'une pseudo ligue atlantique qui confirmerai l'échec du basket français a exister sur le haut niveau européen. Il n'y aura jamais le budget d'un barça et même d'un Spirou Charleroi en France, faut le faire autrement, que les jeunes jouent ; + de matchs + de chances d'avoir des minutes.

    Et tu parles ds gros ricains, je lisais un itw d'un dirigeant (je sais plus lequel) qui disait qu'avec + de matchs dans la saison il hésiterait moins à donner un gros chèque à un bon joueur, s'il fallait disputer + de 4 rencontre par mois.

    C'est pas la panacée, mais il faut bouger le truc, sinon à regarder le basket s'enliser, comme tu dis pas besoin des autres, mais au moins, la LNB bouge encore, c'est plutôt bon signe.

  14. experballistique

    avec deux clubs de plus ça permet de concerner des villes voire des régions en plus pour la pro a.

  15. vincenç87

    oui c'est sur mais encore faut que ces villes gagnent leur place sportivement.

    Par exemple, pour passer de 16 à 18 clubs,on fait deux descentes de Pro A et on fait monter les 4 demi-finalistes de Pro B.Cela me semble plus judicieux et équitable pour tout les clubs.Et la plupart des gens sont favorables aux 18 clubs autant faire ça.

  16. Burt Cassander

    je dis pas que ça va résoudre tout les problèmes, loin de là, mais faut bien avancer quelque part. C'est peut être une réformette mais au moins ils tentent un truc, sans trop de risque non plus, je vois pas où est le malaise.

    Pour la wild card, le basket pro doit se structurer, regarde Besançon, pour reprendre le même exemple, ils arrivent en pro A sur un concours de circonstance, mais le club n'était pas prêt, depuis le club n'existe plus … Malgré tout, de la Pro B à la Pro A, il y a un monde et pas que sportif …

    Ok la wild card c'est pas super éthique, mais à force de la jouer chevalier blanc on va continuer à s'enfoncer …

    Sinon il faudrait faire quoi pour que ce putain de bordel de basket français avance ?? Les pétro-dollars du Qatar ??

  17. GW

    En basket il faut des résultats sportifs pour avoir le budget et non l'inverse.

    S'il y a une place de pro A en jeu, ca peut le faire !

    Et c'est surtout une occasion de reprendre la main sur le sport, vu qu'au foot, les investisseurs privés ont tué le club !

  18. Z

    Dans lequel de mes propos ressent tu de la haine ??

    Je ne vois pas bien là !!!! (aucune insulte et le PSG, je détetste)

    Par contre, en Juin 2011 lorsque le CSP a pris l'ascenseur vers le bas les palois ne se sont pas privés de chambrer.

    Et puis moi, j'aime bien les "classicos" CSP/PAU, mais PAU et toute sa liste de communes qui suivent, c'est pas terrible!!!

  19. Z

    On se rend bien compte que le nouveau "prési" est un ancien palois.

    Il sent le souffle du boulet pour l'EBPLO, donc il invente une formule pour les sauver!!!!!!!!