Alain Béral : « La formation est le dossier le plus important de l’année »

A l’occasion du Media Day de la LNB, le président de la Ligue Alain Béral a fait de nouvelles annonces notamment concernant la formation et les wild-cards.

beral-lnbSur l’effet médaille d’or et les joueurs

« Débuter la Pro A sur une médaille d’or c’est quelque chose d’unique. Cette chance d’avoir des sportifs de cet acabit il ne faut pas qu’on la gâche. Ils ont fait le boulot et de belle façon. Donc à nous maintenant de suivre. Tony Parker va repartir demain matin à San Antonio. Il reprend le 1er octobre; c’est respectable d’autant qu’il n’a pas ménagé sa peine pour aider à parler du basket professionnel de club. On peut aussi se féliciter que quatre médaillés d’or restent dans le championnat plus deux joueurs qui évoluaient avant à l’étranger et qui reviennent ».

Sur le bilan financier des clubs

« Je connais bien la situation financière des clubs européens, en tout cas de ceux qui se déclarent, et je connais aussi celle des clubs français. La situation des clubs dans la situation de la France aujourd’hui est exceptionnelle. Le travail qui est fait par les présidents et leurs équipes est de nature à renforcer le basket alors que cela va être très dur pour d’autres pays. On peut se féliciter d’avoir mis en place avec mes prédécesseurs un contrôle de gestion avec la vigilance qu’il faut ».

Sur les wild-cards

« Nous avions annoncé que nous voulions passer à dix-huit via les invitations. Nous allons recommencer cette année un appel à candidature. L’an dernier les candidatures examinées par la Commission n’ont pas été jugées satisfaisantes par rapport à la question posée. Nous allons demander à certains clubs s’ils veulent participer à cette mise en avant et nous verrons juin si deux clubs peuvent monter en Pro A sur invitation ».

Sur la formation

« La formation est le dossier le plus important de l’année. Nous allons le traiter avec une commission mixte avec la Fédération. Nous souhaitons pouvoir imaginer quels vont être les besoins pour les clubs et l’Equipe de France lorsque la réforme de la FiBA arrivera en 2017 à savoir que les équipes des pays devront se libérer quatre fois dans l’année pour jouer des championnats européens. Il va bien falloir que l’on trouve des joueurs pour tenir le haut du pavé comme les autres pays. On a gagné une médaille d’or cet été mais on a aussi été présent dans tous les championnats de jeunes filles et garçons. A chaque fois on a croisé des pays dont on n’était pas loin mais on n’est pas allé au bout. On va aller voir dans ces pays-là pour voir ce qu’il a été mis en oeuvre pour la formation, pour voir pourquoi ils sont meilleurs que nos joueurs. On va regarder s’il y’a des choses qui peuvent être appliquées chez nous. On décidera à la fin quelle va être la politique JFL que l’on va mettre en place, de recrutement, de scooting et la politique pour amener ces jeunes au plus haut-niveau. On va aussi organiser en fin de saison un camps en présence de tous les coachs pour tous les joueurs espoirs qui n’auront pas signé en pro de façon à ce qu’ils aient une exposition supplémentaire pour montrer leurs qualités ».

Tags : ,
Comments

Commentaires (7)

  1. cedb89

    La réforme de la FIBA pour 2017 est elle définitive ou encore en négo ?

    Parceque s'il faut jouer les qualifs pendant la saison (ie sans les NBAers) ça va être un beau bordel non ?

  2. steph

    La formation est cruciale, car ce n’est pas avec des equipes ou le temps de jeu est monopolise par des mercenaires US que la pro A va attirer les foules