Alain Béral, un président offensif

Le nouveau président de la LNB a évoqué son programme pour le basket pro français hier à l’occasion de son intronisation à la présidence de la LNB.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’un grand ménage devrait avoir lieu.

Alors que on a souvent critiqué l’état léthargique dans lequel se trouve le basket pro en France, Alain Béral, le nouveau président de la Ligue, a décidé de remédier à la situation. Dans ses propos relayés par l’Equipe, il parle « ‘imaginer un traducteur pour les joueurs qui ne parlent pas notre langue pendant les temps-morts ».

Les téléspectateurs de Sport+ l’en remercieront mais cette envie part aussi d’une volonté de redonner une image plus « locale » à la Pro A en évitant son « américanisation ».
Un autre axe fort de sa présidence concernera la revalorisation de la Ligue et des compétitions qu’elles organisent.

« Je veux  que les salles du championnat de Pro A soient structurées en termes d’image, de marketing, que la Ligue communique sur sa marque. Des chantiers vont s’ouvrir très vites ».

Il y a plutôt intérêt tant la masse de travail paraît colossale.

Tags :
Comments

Commentaires (15)

  1. GW

    "cette envie part aussi d’une volonté de redonner une image plus « locale » à la Pro A en évitant son « américanisation »."

    Comment être crédible quand on a été il y a encore quelque mois, le président de Pau, club qui a consommé près d'une dizaine d'américains cette saison et à chaque fois pour jouer les franchise player ?

    Par contre sur la comm' on peut être que d'accord avec lui. Mais la encore c'est dur d'y croire vu le flop de la semaine des As… à Pau !

    On comprend juste mieux pourquoi c'est Pau qui a été choisi, monsieur a le bras long à la LNB…

    Comme T.P à l'ASVEL, faites comme je dis mais pas comme je fais !

  2. Rahsaan

    GW t'es de mauvaise foi. Ils ont jamais joué tous en même temps, la moitié d'entre eux étaient des pigistes médicaux ! A la fin, tu avais juste Gipson, Bennett, Bryant et Elonu.

  3. maksim

    Sauf que t'oublies un truc GW c'est qu'il est logique d'avoir une vision, des objectif différentes selon qu'on agisse pour le bien d'un club qui impose de par la nécessité de survivre au haut niveau d'avoir une vision à court terme quand on est promu et selon qu'on agisse en tant que président d'un organisme dont la mission est de valoriser l'ensemble de la ligue.

    Ce n'est pas le même rôle, les objectifs et donc les moyens sont forcément différents.

  4. hilote

    GW = maxi blaireau frustré

  5. elro

    Bon, bon!

    Laissons le temps faire. Nous verrons si béral nous a pris pour des buses. Et plus globalement la ligue.

    Il est vrai que le tableau n'est guere engageant. Et ils vont finir par me désabuser. Un si beau sport qu'est le basket, ne merite pas d'etre abandonne a son triste sort.

    Amen!