Alain Béral veut des clubs avec huit millions d’euros de budget

Le président de la LNB s’attaque aux budgets des clubs français.

Depuis sa prise de fonction, Alain Béral a fait des résultats de nos clubs français sur la scène européenne son cheval de bataille. Invoquant à plusieurs reprises l’idée de la construction d’une ligue fermée avec l’Allemagne et le Portugal, le président de la LNB s’est exprimé, dans le journal L’Equipe, sur ce qu’était son principal objectif.

«  La formation française est de bon niveau. La preuve : on a des joueurs qui partent pour tous les pays d’Europe et on a la plus grande population de joueurs étrangers en NBA. Mais le niveau de jeu est actuellement insuffisant pour gagner des titres ou même faire des deuxièmes tours. Il faut se poser la question de l’argent. Les budgets des clubs ne permettent de s’opposer, sauf coup d’éclat ou coup de pot, à des équipes du Top 16 d’Euroligue ou du deuxième tour d’Eurocoupe, des objectifs qu’on doit pouvoir cibler. Les Batum, on ne peut pas se les payer et on ne le pourra jamais. Mon problème, c’est que l’économie du basket permette de garder ceux qui partent dans les Championnats européens comme De Colo ou Florent Pietrus. « 

Toutefois, pour ce faire, les clubs français vont devoir faire de gros efforts. Si la majorité des équipes engagées en Pro A ont un budget compris entre 4 et 5 millions d’euros, le président de la ligue attend une hausse des moyens financiers de la plupart d’entre elles.

 » On se targue en France d’avoir un Championnat homogène où tout le monde peut gagner. Moi, je dis que c’est un problème. Il n’y a pas de hiérarchie. Tous les clubs arrivent à 4 ou 5 millions d’euros de budget. Ils font leur boulot au niveau local, mais ils ne peuvent pas aller plus haut. La Ligue doit faire le reste pour leur apporter directement de l’argent. Les droits TV et le marketing, on a commencé. Il faut absolument que certains de nos clubs passent de 4 à 8 millions pour avoir le niveau suffisant  pour taper des clubs de Top 16 et arriver au bout de l’Eurocoupe. « 

Pour rappel, l’Elan Chalon, qui participe au Final Four Eurochallenge, dispose de 4.2 millions d’euros de budget. Le BCM Gravelines-Dunkerque, leader du championnat, s’est quant à lui engagé en Pro A avec un budget de presque 4.8 millions d’euros. Ne dénombrant que sept clubs ayant eu l’autorisation de s’inscrire pour le championnat France de première division sans avoir une quelconque réserve de la par de la DNCG, les 8 millions de budget vont être difficile à atteindre pour beaucoup.

 

Tags :
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (27)

  1. Gohn

    C'est une bonne idée d'augmenter les budgets, on n'y avait pas pensé. Merci Béral.

  2. Florian

    Très constructif de la part d'un mec qui pense à une pro A en poules régionales …

  3. ludo

    C est bien de dire ça, mais quand on voit qu'on accepte (avant de refuser) de decaller un match pour que Westerman aille au hoop summit et qu'on refuse de decaler cholet-chalon la veille du final four de Chalon y'a aussi des choses.a changer á la ligue …

  4. A-Sir

    Y'a qu'à, faut qu'on. Évidemment que c'est nécessaire mais ce qui aurait été intéressant, c'eût été de proposer des pistes concrètes.
    Pour supprimer le chômage, il faut plus d'emplois, c'est dans la même veine.

  5. Cooldesource

    "La ligue doit faire tout le reste"…intelligemment!Parlons des droits TV et de l'exposition médiatique du basket. Confier les droits TV à une chaîne cryptée qui du jour au lendemain décide de transférer la diffusion des matchs sur un bouquet à l'audience limitée, il faut le faire.La ligue n'a pas de juriste? Bientôt le basket à la télé sera pour les martiens et ce n'est pas la meilleure façon d'aider les clubs à attirer le public et remplir, dans la mesure du possible, les caisses.

  6. Vincent Ricard

    même Jacques Monclar comprend pas trop (cf ses commentaires dans son avant dernier blog). Mais après ils doivent avoir une raison…

    ça doit faire partie de leurs plans pour faire ch*** Be In Sport.

  7. LaDuche

    Les droits télé c'est pas un puits sans fond. Canal n'a pas resigné 4 ans pour 18 millions d'euros!!! Donc faut arrêter de se croire au foot. Certes les budgets sont propres, pas de dettes… Mais c'est pas demain la veille que y aura des budgets à 8 millions. Roanne a mis plus de 10 ans pour avoir un gros budget de 5 millions… Alors à dans 10-15 ans…

  8. LaDuche

    Ils n'ont rien à justifier puisque de toute façon l'annonce de la fin de retransmission sur les Box étaient annoncés depuis début février, sachant qu'ils ont resigné 4 ans en mars. Et dites-vous bien que c'est pas parce qu'il y a 300 personnes qui pleurent la fin de Sport+ à 5 euros que ça leur fait quelque chose. Leurs chiffres et leurs audiences ils les font par Canalsat, pas par internet. 300 à 5 euros de perdu, 5 nouveaux abonnés, et ils sont déjà gagnants…cqfd

  9. icecross

    on pourra jamais rivalise avec le barca le pana etccc niveau jeu meme avec 8 million s d euro mais comme le dit monclar faut arreter de parler tout le temps de budget quand des equipe comme le partizan ,cantu voir bilbao font des resultat sans avoir un budget enorme ,savoir recuter malin aussi installer un bon collectif ca aide et pour en revenir a beral qui nous explique que c est la ligue qui devrait donner cette argent en plus via les droits tele ben dans ce cas la fallait pas signe avec canal + pour 6 millions d euro la saison et faire un appel d offre a canal+,al jazeera sport,voir france television pour mettre en concurence les chaines et obtenir bien plus que 6 millions et je me rappel que canal+ avait debourse une somme enorme pour la ligue 1 quand orange sport etait venu se meller au discution

  10. WeWantArenas

    Oui mais l'argent à le dernier mot, tôt ou tard ça reviendra en avant!

    Le budget ne fait pas tout…. c'est un tout !!!

  11. A-Sir

    Merci LaDuche d'avoir répondu pour moi. Les droits TV, c'est ça la solution ? Il est au courant Béral que le basket français se morfond sur Sport+, chaîne ultra-confidentielle du groupe Canal, qui diffuse entre autres la Pro D2 (rugby), des tournois secondaires de tennis…

    C'est peut-être concret, je te l'accorde. Mais c'est se fourvoyer que d'y voir une manne financière.

  12. OscarAbine

    Faire bouger les choses, c'est une chose. Faire les choses bien, c'en est une autre. Les agités inutiles et/ou nuisibles, on vient d'en prendre pour cinq ans, dans un autre domaine. Est-ce vraiment utile de faire la même chose dans le basket ?

    Parce que si faire pêter toute équité sportive par le biais de wild cards et de budgets distribués à la tête du client (c'est bien ce que Béral dit dans l'Equipe…), c'est "faire bouger les choses", je préfère nettement qu'elles ne bougent pas. Ou, mieux, qu'on les fasse "bouger" autrement.

  13. OscarAbine

    Il parle d'augmenter les droits télé mais il vient de resigner pour quatre ans avec Canal pour des clopinettes. Bonne piste ?

    Que la Ligue finance des clubs, lesquels ? Pourquoi pas les autres ? Bonne piste ?

    Mouais…