Alain Koffi : « notre troisième quart-temps nous fait défaut »

Comme trop souvent, le MSB a craqué après la pause. Et c’est sur ce point qu’Alain Koffi explique que lui et ses coéquipiers vont devoir travailler pour faire une série.

Vous avez couru après le score et il y’a deux rebonds offensifs qui font mal

C’est ça. C’est les rebonds et le troisième quart-temps que l’on fait. Après la pause, on se relâche alors qu’avant on avait fait de gros efforts pour revenir au score. Malheureusement le troisième quart-temps nous est fatal. Ils nous mettent dix points d’affilée et après on court après le score.

 

Comment expliquez-vous cette attaque de deuxième mi-temps désastreuse ?

Sincèrement c’est dur à expliquer. Eux ont été bons, ils ont mis les tirs. Nous on a fait des choix qui n’étaient pas bons offensivement et on a leur a laissé beaucoup de deuxième chance sur le rebond. Et c’est ce qui explique l’écart.

 

C’est un scénario qui a tendance à se répéter sur les derniers matches…

C’est notre troisième quart-temps qui nous fait défaut en gros. Comme si on avait du mal à se relancer après le quart d’heure de pause… Il va falloir que l’on travaille sur ça : trouver un échauffement qui nous permette de garder le rythme après la pause et être bien défensivement pour ne pas prendre un éclat et courir après le score sur la fin de match.

 

Le seul point positif c’est peut-être de conserver le pointaverage ?

C’est sur que ça peut compter. En haut du classement, c’est assez serré. Donc on va essayer d’amorcer une série sur les dix matches qu’il reste. Et c’est une bonne chose d’avoir le panier-average sur Paris. On pense que sur la fin de saison ça peut compter.

 

Vous sortez d’un calendrier compliqué où ça été difficile à l’extérieur ; quels enseignements en tirez-vous ?

C’est difficile à expliquer car on sait qu’à domicile on est solide. On a les fans qui sont derrière nous et qui nous supportent. Malheureusement pour nous à l’extérieur c’est plus compliqué. On n’arrive pas à enchainer de série. Il faudrait que l’on fasse abstraction du fait que l’on soit à l’extérieur et continuer à jouer notre jeu comme on fait à domicile. Et je pense qu’à partir de là on pourra commencer une série.

 

Qu’est-ce-qui vous manque encore par rapport aux meilleures équipes ?

La constance. On n’arrive pas à l’être sur un match de quarante minutes. On a des hauts et des bas et c’est ce qui nous fait défaut actuellement.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.