ALL STAR GAME

Alain Weisz : « Ça c’est passé sur du basket, on a été dominé »

Pour Alain Weisz, si le SLUC Nancy s’est incliné face au Paris Levallois, c’est pour une simple question basket et non pas d’approche mentale de la rencontre.

Alain-Weisz-large-videoSur l’analyse de la défaite
« C’est une victoire méritée de Paris; ils sont arrivés avec beaucoup plus d’agressivité que nous. Notre mauvais départ, qui n’est pas du à de la nonchalance et qui est du à du mauvais jeu, a mis Paris en confiance. Il y’avait 21-11 à la fin du premier quart-temps et c’est un handicap que l’on s’est donné par notre faute. Tout au long du match on a réagit, on a eu de bonnes périodes et puis de très mauvaises. Mais je pense quand même qu’ils ont du hausser leur niveau de jeu; il y’a eu des paniers très importants de Maleye, de Louis aussi qui a mis un panier très important à +2 qui cloue un petit peu le match. Ils ont mérité leur victoire; on a été trop maladroit notamment sur nos postes de meneur. Il n’y a rien à regretter ».

Sur la maladresse près du cercle
« Je pense que le début de match on n l’a pas joué avec assez de nuances notamment Paul qui est allé tout droit sur la défense. Il y’a eu des shoots un peu forcés à l’intérieur. Mais je crois qu’il ne faut pas s’en tenir simplement à la première impression. Ce qui est important c’est de voir les statistiques, on est à 6/25 à trois points et à 3/17 sur le poste 1; c’est difficile de gagner. On a bien contenu Albicy en première mi-temps ainsi que Nicolas Lang mais après Andrew a montré toute sa qualité du moment. On savait que la création venait du jeu rapide, de la pénétration d’Andrew. il nous a archi-dominé. Mais il a fallu plus que ça; il a fallu du talent et de l’adresse à trois dans les moments importants pour le Paris Levallois. Il fallait le faire ».

Sur les jeunes du PL
« Depuis qu’on a su qu’il y’avait des joueurs suspendus, j’ai entendu tellement de bêtises autour de moi disant que l’équipe est décapitée, que le match est gagné d’avance etc…Automatiquement ça contamine les joueurs et c’est pour ça que quelques fois les mots du coach ne sont pas suffisants. Il y’a toute une ambiance qui fait qu’à partir du moment où on bat Strasbourg dans un bon match de basket et que l’on va jouer Paris qui est diminué, le match est gagné d’avance. Mais je ne pense pas que ça soit la raison dans les têtes des joueurs. Ça c’est passé sur du basket, on a été dominé.
Est ce que Florent Piétrus a sous-estimé Ada Sané ? Je ne pense pas. Ada je le connais. L’an dernier j’étais en Pro B; je l’ai vu jouer et je sais qu’il est très bon. Ça n’est pas faute de l’avoir signalé. J’avais dit aux joueurs que les autres solutions du PL allaient être dans un peu plus d’Oniangue, de Sané, de Labeyrie… C’est tout à leur honneur. On ne les a pas snobé, on a été dominé c’est tout ».

Crédit photo : Mercieca

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.