Alain Weisz : « Certains ont été surpris par la férocité d’un vrai match »

Alain Weisz le reconnait : certains de ses joueurs ont été surpris par l’intensité de la rencontre au paris Levallois.

S’il y’a bien un championnat européen réputé pour sa dimension athlétique c’est bien la ProA. Certains joueurs du Sluc qui n’avaient encore jamais joué dans la dimension ont été surpris. C’est l’aveu fait par Alain Weisz après la défaite concédée par le Sluc sur le parquet du Paris Levallois.

« On a débuté le match un petit peu contracté mais on a assez bien réagi. On semblait avoir pris l’ascendant jusqu’à la quinzième minute. Là on s’est déconcentré, à partir de là on a perdu des ballons. Ils sont passés devant à la mi-temps. Ca a fait mal parce qu’on se sentait bien. En deuxième mi-temps il y’a une gabegie au rebond qui leur a donné beaucoup de deuxièmes chances. C’est quelque chose dans lequel on doit absolument progresser. J’ai dit aux joueurs que le championnat de France n’était pas le meilleur championnat du monde mais c’est un championnat très athlétique. Ce soir (vendredi) ils ont été surpris par la férocité d’un vrai match; ça on peut le corriger. On a aussi trop tiré à trois points. Quand on est dans un mauvais jour il faut avoir la présence d’esprit de donner plus de ballons à l’intérieur parce que la réussite de Trasolini et Hunt était très bonne ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.