Alain Weisz et Christophe Denis critiquent le calendrier de fin d’année

Christophe Denis et Alain Weisz ont tous les deux critiqué la cadence infernale du mois de décembre.

Cette année les joueurs de Pro A et de Pro B ne se sont pas beaucoup économisés pendant la période des fêtes. En effet, les journées de noël se sont enchainées et ont mis à rude épreuve les organismes déjà éprouvés des joueurs. Les petites blessures survenues durant cette période sont ainsi loin d’être anodines. Résultat : les critiques se sont multipliées. Si Jean-Marc Dupraz a mis en avant le fait que les joueurs ne puissent passer noël en famille et que Vincent Collet a taclé le manque de soutien de la Ligue pour les équipes engagées dans des coupes européennes, Christophe Denis et Alain Weisz, respectivement coachs de Rouen et de Nancy, ont été unanimes pour souligner le danger que ces journées représentent pour l’intégrité physique des joueurs.

Pour le premier « On ne peut pas demander l’impossible tout le temps à ces joueurs-là. De jouer à six…six et demi tout au long d’une saison, je demande juste qu’à un moment donné on puisse ouvrir les yeux et se rendre compte que l’on ne peut pas leur demander l’impossible ». Quant au second « 29 décembre, quatre matchs en huit jours…le message que je veux envoyer à la Ligue si vous le pouvez, c’est qu’il faut arrêter…Tout le monde est mort…On achève bien les chevaux, je le sais, mais il faut quand même protéger les joueurs parce que là, on arrive à une extrémité qui est qui est complètement insupportable. On sait très bien et les chiffres le prouvent que c’est dans cette période qu’il y a le plus de blessures » (Site SPO Rouen).

Il faut dire que l’augmentation à dix-huit clubs de la Pro A n’est pas l’idéal pour un calendrier allégé.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.