Alain Weisz : « Sergii s’est caché »

En conférence de presse d’après-match, Alain Weisz est revenu sur le match compliqué de ses extérieurs, notamment celui de Sergii Gladyr.

En conférence de presse d’après-match, Alain Weisz est revenu sur le match compliqué de ses extérieurs, notamment celui de Sergii Gladyr.

Un manque de dureté
« Ça s’est vu dans le premier quart-temps ; on était mené 20-14 à l’issue des dix premières minutes. On n’était pas du tout dans les standards que l’on avait prévu. Les 64 points encaissés ne sont pas le problème majeur. Le problème majeur c’est que l’on sait laisser griser par le match face à Limoges avec une adresse qui était inhabituelle pour nous. Quand on regarde notre maladresse à trois points (23,8%) et à deux points (34,4%), on se dit que l’on n’a pas su faire évoluer notre façon de jouer. Il fallait être beaucoup plus agressif et mettre la balle à l’intérieur. Mais à part la combativité de Piétrus on n’a pas trouvé un intérieur avec des points. On n’a pas joué juste par rapport à cette équipe du Mans ».

Le problème Kahudi non-résolu
« On a eu un problème par rapport à Charles Kahudi. Flo s’y est collé au départ et après on n’a jamais trouvé quelqu’un qui puisse vraiment le contrarier dans sa puissance. On n’avait pas la solution par apport à lui. Ce n’est pas un petit joueur ».

Un Serggi Gladyr en mode fantôme
« On a perdu le match en attaque dans les tirs ratés mais aussi refusés. Sergii il a refusé des tirs ; il s’est caché. Cela dit il était déjà caché hier (vendredi). Vaughn les a raté ses tirs mais au moins il les a tenté (quinze tentatives contre cinq pour Gladyr, ndlr). Il ne s’est pas caché ; il a essayé de pénétrer mais pas toujours avec réussite mais au moins il a essayé ».

Crédit photo : Mercieca

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.