ITW Alex Acker : « Pierre Vincent est la raison de mon succès »

Arrivé depuis peu à l’ASVEL, Alex Acker cartonne. Et ce sont les méthodes de Pierre Vincent qui lui permettent de briller.

Alex-Acker-large-MerciecaPour palier la blessure de Thomas Larrouquis, l’ASVEL s’est offert un renfort de taille en la personne d’Alex Acker. Passé par Boulazac cette saison, l’ancien joueur de l’Olympiacos a su se rendre utile dès son arrivée, brillant dans la première manche du quart de finale contre ses anciens coéquipiers du Mans. A quelques heures du début de la demi à Strasbourg, Alex Acker nous en dit plus sur l’état d’esprit dans lequel il est.

BasketActu : Comment te sens-tu dans ta nouvelle équipe à l’ASVEL ?

Alex Acker : Je me sens vraiment bien. C’est un nouveau départ pour moi d’arriver dans une bonne équipe comme celle-ci avec une grande histoire de la gagne.

BasketActu : C’était particulier d’affronter Le Mans au premier tour ?

A.A. : Pas tellement quand on a joué à l’Astroballe. Mais quand je suis arrivé au Mans et que j’ai vu tant de visage familier, j’étais complètement bouleversé. J’ai vraiment de bons souvenirs là-bas et je pense leur avoir donné deux bonnes années. En retour, les fans, l’équipe, le staff, et toute l’organisation m’ont donné du courage, de l’énergie et une maison.

BasketActu : Comment expliques-tu tes bons débuts avec l’ASVEL?

A.A. : C’est le coaching qui est la raison de mon succès. Arriver dans un nouvel environnement (équipe, style de jeu, et organisation), ça se passe tellement bien que je dois reconnaître à quel point Pierre Vincent et son staff font un excellent travail. Ils m’ont montré comment attirer le ballon et aborder chaque situation offensive. Pour ce qui est de la défense, tout l’honneur revient à mes coéquipiers. Nous comprenons tous où nous devons nous trouver et nous aider les uns les autres à chaque moment.

BasketActu : Penses-tu votre équipe soit prête pour le titre ?

A.A. : Nous sommes en aussi bonne position que les autres pour l’avoir cette année.

BasketActu : La clé du match contre Strasbourg ?

A.A. : Jouer notre basket et nous tenir le plus près possible de ce que nous avons à faire.

Tags : ,
Comments

Commentaires (8)

  1. Chuba

    Curieux parcours que celui d'Alex Acker.
    Pour sa première expérience européenne il met le feu sous les couleurs de l'Olympiakos, puis il déçoit à Barcelone, fait banquette aux Pistons, vient toucher son cacheton à Milan, alterne le bon et le bof au Mans, fait quelques apparitions à Gdynia, atterit à Boulazax, et maintenant l'ASVEL.
    Pour moi ce mec est un énigme

  2. kicanovic

    "C’est le coaching qui est la raison de mon succès. Arriver dans un nouvel environnement (équipe, style de jeu, et organisation), ça se passe tellement bien que je dois reconnaître à quel point Pierre Vincent et son staff font un excellent travail." ………..
    il ne devait pas avoir de coach au Mans …..

  3. zither

    acker c(est un escroc, il est bon seulement il faut renégocier un contrat pour la saison suivante;

  4. John White

    N'oublions pas que malgré son parcours il n'a jamais rien gagné de sa carrière.