Alexandre Chassang : « Les Bleus ont toujours été un objectif »

Depuis son arrivée à Dijon, Alexandre Chassang a pris une autre dimension qui lui permet de goûter aux Bleus.

Depuis dimanche les Bleus ont à Pau pour préparer les rencontres face à la Grande-Bretagne et l’Allemagne dans le cadre des qualifications pour l’EuroBasket 2022. Ce matin, Axel Bouteille (Malaga), Nicolas Lang (Limoges) et Alexandre Chassang (Dijon) se sont exprimés face aux médias lors d’une visio-conférence.

Axel Bouteille : « C’est toujours un honneur de venir en Equipe de France; c’est super de retrouver les gars. Je vais essayer d’être au service de l’équipe. Je connais tout le monde. Avec Mathias (Lessort), on était ensemble au centre de formation (de l’Elan Chalon). On a connu beaucoup de choses dans notre adolescence. Le rôle que je vais voir ? Je verrais avec Vincent (Collet, le sélectionneur) et le staff ce qu’ils vont me donner. Le contexte est particulier; on ne peut pas faire grand chose en dehors entrainement. Mais il y a une bonne ambiance; on se connait depuis longtemps ».

Nicolas Lang : « Je me sens bien, j’ai été bien accueilli. Je suis très content d’être là.. Jerry (Boutsiele) ? Je l’ai vraiment découvert il y a deux trois ans. Déjà lors de sa dernière année à Cholet était très bonne. Pour moi il était sous-coté à l’époque. Cette année il a la confiance du coach. Je ne suis pas étonné de le voir réussir un bon début de saison. C’est un bosseur en plus de ses qualités.  Est ce que je pense au long terme avec les Bleus ? Ce serait se tromper d’arriver là en y pensant. Je veux juste gagner les deux matchs.J’ai plus de recul qu’à l’époque; je viens là pour progresser, voir autre chose et avant tout gagner des matchs ».

Alexandre Chassang : « Si je suis ici c’est grâce à mes performances en club avec Dijon. Les Bleus ont toujours été un objectif mais j’avais un peu mis ça de côté. La relance à Dijon après des années difficiles à l’Asvel et au HTV m’ont aidé à y penser à nouveau, le fait de jouer 5, avec des responsabilités également. La mise en place des fenêtres permet aussi à des joueurs comme moi d’y penser davantage. Le fait de jouer la BCL permet d’arriver dans un bon rythme. C’est une chance d’avoir pu continuer à  s’entrainer, contrairement au premier confinement ».

Crédit photo : David Haynau

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.