Alexis Ajinça incertain quant à un possible retour en NBA

Le pivot de la SIG pourrait ne pas traverser l’Atlantique l’année prochaine.

Auteur de très bonnes sorties en Pro A cette saison sous les couleurs de Hyères-Toulon puis de Strasbourg, l’ancien NBAer Alexis Ajinça (13.6 pts, 5.3 rbds et 2.2 blks pour 15.3 d’éval en 24.9 min de moyenne cette saison) s’est refait une santé en France après avoir souffert statistiquement dans ses dernières expériences américaines. Le Bien Public est allé à la rencontre du 20ème choix de la draft 2008 pour y voir plus clair sur ses intentions de rejoindre à nouveau la grande ligue américaine à l’issue de l’exercice 2011/2012.

 » Je ne sais pas trop encore, on verra bien comment ça va se passer… Pour l’instant, je me focalise uniquement sur la fin de saison avec Strasbourg. « 

En effet, les hommes de Vincent Collet (actuellement 9ème de la Pro A) se trouvent désormais dans la dernière ligne droite pour espérer se rendre en playoffs dans quelques semaines. Du haut de ses 2m15, Alexis croit toujours en la qualification des siens.

 » C’est l’objectif depuis le début (d’aller en playoffs, nldr) et ce serait une vraie déception de ne pas y être. Il reste quatre matches et tout est encore possible. Il y a pas mal d’équipes encore en course, c’est très excitant. « 

Cependant, la victoire de Cholet face au Paris-Levallois complique fortement la chose pour les Alsaciens.

 

Tags :
Comments

Commentaires (26)

  1. AND11

    lol ^^

    Il serait peut-être temps de se faire une raison. Déjà suffisamment de saisons gâchées et un potentiel "envolé". Peut-être qu'avec une ou deux saisons Eurocup ou Euroleague dans les jambes… Fin bref, on saura pas il est partie trop tôt (comme tout les autres, comme Gobert bientôt).

  2. blackstone

    comme Beaubois et Séraphin??

  3. MiLissounga

    C'est clair, Oscar, c'est clair. Cependant, Diaw a d'année en année érodé sa côte en NBA et fait une saison de bencher sans rôle vraiment précis à SA. Bon, peut-petre que Popovic nous prépare une surprise. Quant à Batum, il semble changer de statut à Portland autant de fois qu'il change de chemises, et Doc Rivers compte quand même sur Pietrus en Playoff. Des mecs comme Mahinmi et Seraphin ont certes galéré, mais ils voient le bout du tunnel aujourd'hui. Et si ça peut être varai ton affirmation (ou constat) sur le passage de Seraphin en europe, ça peut être tout simplement une coincidence heureuse.

    Dans l'absolu, c'est vrai que c'est toujours mieux de prouver d'abord ici ou ailleurs. Néanmoins, on peut avoir une autre lecture de ce choix. En effet, être appelé par la NBA est aussi un gage de reconnaissance d'un accomplissement de certains perfs auparavant et au pire d'un talent à développer. Bien sûr, quand on comprend le scouting américain, on peut se dire qu'il faut relativiser tout ça.

    De toute façon, la NBA demeure le Graal. On n'a pas non plus cette chance sportivement et financièrement 1000 et 1 fois. Et le problème n'est pas forcément d'attendre de se perfectionner, mais plutôt d'assummer l'adversité. S'aguerrir en France ou en Coupe d'Europe, c'est très bien. Mais au final, les joueurs doivent être prêts à donner tout ce qu'ils ont. Et dans le cas présent, il est fort probable que c'est plus cet aspect là qui a fait défaut à certains jeunes français et européens que le manque de vécu en Euroleague (ou en championnat national). Après la chance joue quand tu tombes dans le club qui a besoin de toi et/ou qui veut (et va) te mettre en valeur.

    Ajinça devra faire le bon choix. Peut-il viser mieux en France, Europe ou NBA? Faut voir.

  4. Burt Cassander

    @oscar : on dit tous des conneries et des choses plus ou moins juste dans les commentaires, personne n'a la science infuse et on peut tous se tromper comme le premier des idiots avoir raison parfois.

    Mais dire : "Alors merci de valider ma thèse !" franchement c'est ridicule, on est là pour discuter et pas pour un concours de bite … enfin moi en tout cas, et jsuis pas le seul.

  5. MiLissounga

    On va dire aux gens de changer de CD alors, et d'écouter "balances toi" de Tony P, Oscar. Comme ça, tu n'auras plus à être saoulé par leurs commentaires. Et justement, il est bien question de "je ne sais pas qui". Que ce soit lui ou un autre, on veut bien voir ce qu'on veut voir, ce qui est tout à fait compréhensible. On peut aussi être quelques fois capable de le reconnaître comme le souligne bien Burt Cassander. De la même manière, tout ne passe pas par le fait de rester un ou deux ans de plus ici comme tu sembles le croire. On oublie par exemple d'insister sur le fait qu'il existe peut-être un déficit dans la formation française (Piétrus, Batum, Kahudi et tant d'autres n'ayant pas le moindre dribble), la réussite phénoménale des français aux lancers-francs, les limites offensives des intérieurs formés en France,…Oui, acquérir plus de maturité et d'expérience avant d'y aller, ce n'est pas négligeable, cela peut même s'avérer important, mais ce n'est pas tout. Oui, Masingue l'avait dit dans Basketnews à l'époque qu'il ne pensait pas Ajinça prêt pour l'épérience NBA. Cependant, y'a plein d'autres explications qu'on n'aborde jamais. Parce qu'on ne le sait pas? Parce que ça nous arrange d'insister que sur le même point? Parce qu'on ne peut pas voir le problème en tenant compte du facteur chance qui te fait arriver dans la bonne équipe? Parce qu'on n'envisage pas non plus que Ajinça ou un autre s'en fout peut-être de taffer et tenait simplement à se retrouver en NBA? Voila, tellement de possibilités.