Alexis Ajinça est « ouvert à toutes propositions »

Alexis Ajinça est encore loin d’être fixé sur son avenir.

ajinçaSi son parcours avec la SIG s’est terminé sur une douloureuse défaite en finale des playoffs face à Nanterre, Alexis Ajinça aura été l’un des joueurs les plus en vue de la saison en Pro A au point que beaucoup voyait en lui un MVP français en puissance. En fin de contrat avec Strasbourg, le pivot va désormais devoir prendre une décision quant à son avenir. Si Vincent Collet aimerait bien le conserver au sein de l’effectif alsacien, le pivot n’a jamais caché qu’il rêvait de retourner un jour en NBA.

« J’aimerais bien retourner là où j’ai toujours eu envie d’aller. Mais je suis ouvert à toute proposition. L’été dernier, on ne me voyait pas non plus re-signer à Strasbourg » s’est-il expliqué dans les colonnes des DNA.

Cependant Vincent Collet et les dirigeants strasbourgeois vont devoir trouver les bons arguments pour le retenir. Car Strasbourg devrait vraisembablement jouer l’Eurocup (le club est à la base qualifié pour le Tour préliminaire de l’Euroleague mais les dernières années ont montré que la marche était souvent trop haute pour les clubs français). Cette saison, Alexis Ajinça a tourné à une moyenne de 16,1 points et 6,4 rebonds en saison régulière. De quoi s’assurer d’une belle côté sur le marché européen…

 

 

 

Tags : ,
Comments

Commentaires (17)

  1. pekovic1er

    lui, il a l'air d'avoir du mal a digérer une défaite, c'est moche pour un basketteur

  2. RichardB78

    On a besoin de renfort à l'intérieur à Nanterre… Il connaît bien Jo et Franck Le Goff…Et cerise sur le gâteau, il pourrait jouer l'euroleague ! :)

  3. Pierrot05

    Il est jute bête à manger du foin…
    Quand il est revenu en Pro A, à la fin de son premier match il est allé engueulé les statisticiens parce qu'ils ne lui avaient compté que 5 reb alors qu'il pensait en avoir pris 9…
    Ce donne une idée de la mentalité…

  4. GW

    Toute la différence de classe entre Antoine Diot et Alexis Ajinça…

    Il y en a un qui taffe dur dans la discrétion pour être selectionné en équipe de france et prouver sur le terrain.

    L’autre foire ses finales et en rajoute des tonnes dans la presse (MVP, arbitrage, départ) pour exister.

    Vraiment rageant que Vaty ait du arreter sa carrière. Une doublette Vaty/Lauvergne aurait reglé le cas d’Ajinça…

  5. Water

    En tous cas je parie que le plan de jeu inavoué de la JSFN était de jouer dur avec lui d'envoyer systématiquement un deuxième joueur sur lui , de le bousculer car il peut rapidement sortir de son match mentalement, ça a bien marché quand on voit la hauteur de son centre de gravité il n'a pas aimé se faire masser les côtes et les jambes par Passave -Ducteil….
    Cette finale était définitivement à l'avantage de Donadieu sur le plan tactique, et il faut dire que la dureté mentale et l'intelligence des joueurs a fait le reste, une "meute de chiens" affamée de victoire, un vrai exemple les joueurs de Nanterre!!

  6. answer

    mais bcp ne réfléchissent pas ici au lieu de critiquer ajinca critiquer alors vincent collet c lui qui a placé ajinca et non le contraire. La finale a été tactique et coach donnadieu a été meilleur que collet.