Alfortville : Dijon confirme, le PL se rassure

Pour la deuxième journée du Tournoi d’Alfortville, deux nouvelles affiches : Dijon – Mons Hainaut et Paris-Levallois – Hyères-Toulon.

Si la JDA a confirmé sa solidité, le Paris Levallois s’est offert une victoire rassurante après son faux-pas de la veille.

JDA Dijon – Mons Hainaut : 88-73

Au coup d’envoi du match, petite particularité : 9 Américains sur le parquet pour un seul tricolore, le Dijonnais David Mélody. Les « Belges » ont d’ailleurs démarré en imprimant un tempo élevé, appuyé par une grosse activité d’Ahmad Nivins dans la raquette. Mais face à un collectif de plus en plus rodé, le physique n’a pas suffi à faire la différence. Récupérant un bon nombre de ballons, la JDA a pu aussi s’appuyer sur un Jérémy Leloup à la fois intéressant au scoring (11 pts) et qui a bien su provoquer les fautes de ses « gardes du corps ». Grâce à Harris, très fiable au niveau de son shoot (10 pts) mais surtout un très bon Bobby Dixon à 3 pts (3 tirs primés de rang dans le 2e quart-temps), Dijon présente un profil plus diversifié que l’équipe de l’année dernière. Mais garde intact l’un de ses points forts : la défense, à l’image de l’agressivité sur le porteur du ballon d’Anthony Christophe.

Paris Levallois – Hyères Toulon : 85-56

Après une première sortie compliquée, les Parisiens ont redressé la barre. Avec un 8-0 d’entrée de jeu, le PL a montré qu’il avait la capacité de se redresser après un faux-pas. Et si Chatfield a continué d’assurer au scoring (15 pts), Jawad Williams s’est illustré avec une série de trois 3 pts d’affilée réussis dans le deuxième quart-temps tuant ainsi un match que le PL maitrisait. Si tout n’est pas encore parfait en attaque, le PL a montré du mieux avec notamment une relation Williams-Hamilton qui s’améliore et moins de déchets dans le jeu de passe. En face, le HTV a montré un visage inquiétant avec un manque de réussite au tir et beaucoup de pertes de balles. Et malgré un bon Dobbins eu deuxième mi-temps, le HTV n’avait pas les ressources pour contrer une équipe parisienne également bien en place en défense. Notamment en fin de partie où les contres magistraux des deux « rookies » Oniangue et Sane ont reçus des applaudissements nourris du public. Si au final le PL a passé une bonne soirée et a mis un voile sur quelques doutes, la dynamique devra être confirmée dès les prochaines rencontres.

Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.