Pour Amara Sy, l’ASVEL joue encore trop soft

Jouer plus dur c’est ce que doit faire l’ASVEL selon Amara Sy.

Au niveau de l’Eurocup, l’ASVEL est un peu le mauvais élève de la classe au niveau des clubs français. En effet, alors que se tient ce mercredi la dernière journée de la première phase de la compétition, le club villeurbannais sait déjà qu’il ne rejoindra pas le Last 32 comme Strasbourg, Paris Levallois, Dijon, Limoges (après son élimination du Top 16) et le Sluc Nancy. La déception est forcément grande eu égard à ce que l’on pouvait attendre de l’ASVEL après son recrutement trois étoiles pendant l’intersaison. Mais pour être au niveau de leurs ambitions, l’Asvel se doit de jouer plus dur comme l’a expliqué Amara Sy au Progrès.

« Nous avons du talent mais sommes assez soft. On ne peut que s’améliorer en jouant plus dur […] Il faut qu’on travaille. Nous avons de bonnes individualités mais nous ne sommes pas encore une équipe. Si nous devenons une équipe, là, ce sera autre chose ».

Le déplacement à Gran Canaria sera l’occasion de montrer ce visage plus dur sous la houlette du nouveau coach JD Jackson. Sans pression, les Villeurbannais arriveront peut-être à se libérer et à confirmer leur bonne sortie face au BCM lors de la dernière journée de Pro A.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.