Amar’e Stoudemire annonce sa retraite

A 34 ans, Amar’e Stoudemire a effectué ses adieux au basket après une dernière pige en Israël sous la tunique de l’Hapoel Jérusalem.

On ne reverra plus Amar’e Stoudemire sur un parquet. Un an après avoir signé un contrat symbolique d’une journée afin de prendre sa retraite NBA en tant que joueur des New York Knicks, celui qui avait décidé d’exiler en Israël et de défendre les couleurs de l’Hapoel Jerusalem tire cette fois définitivement sa révérence. Au terme d’une dernière saison qui lui aura permis de décrocher enfin un titre de champion, le sextuple All-Star NBA, élu Rookie Of the Year en 2003 a donc fait ses adieux en postant un long message sur son compte Instagram.

« Quand j’ai décidé de quitter la NBA l’été dernier et de rejoindre l’Hapoel Jerusalem, mes intentions étaient de remporter mon premier titre et d’aider l’équipe de cette sainte à gagner le deuxième titre de l’histoire de la franchise. Je suis extrêmement fier car nous avons non seulement atteint cet objectif mais surtout parce que nous sommes parvenus à réaliser la meilleure saison de l’histoire du club. Nous avons atteint les trois finales locales. Nous en avons remporté deux tout en atteignant la demi-finale de l’Eurocup. J’ai été élu MVP du All-Star Game et nous avons joué la finale et toutes ces choses font que cette saison est vraiment remarquable. Je suis donc extrêmement fier d’avoir atteint cet objectif mais surtout que cette réussite ait permis à l’équipe de signer la meilleure saison qu’elle n’ait jamais connu. Ce fut une belle expérience pour moi et ma famille. Nous avons adoré la villle, les gens, les places saintes mais aussi les fans de l’Hapoel. Même si j’aurais souhaité revenir pour une saison, l’équipe, le coach et moi n’avons pas trouvé un rôle qui m’aurait permis de contribuer de la manière dont j’ai toujours été habitué à le faire. Je pense qu’il est désormais temps de retrouver un poste d’actionnaire et d’aider cette équipe à devenir meilleure. Je voudrais remercier le préident de l’Hapoel Jerusalem, Ori Allon, et toute l’organisation du club pour m’avoir donné l’opportunité de partir en champion. Le faire dans une ville sainte a rendu ça encore plus extraordinaire. Je souhaite une bonne saison à mes coéquipiers ainsi qu’aux amis et aux fans. Yalla Hapoel ! »

Thank you @_winner_league @thejerusalem_post @sport_5 @jerusalembasket « When I decided last summer to retire from the NBA and join Hapoel Jerusalem, my intentions were to help this team, from this holy city win my first championship with the team and the second championship in franchise history. I am extremely proud that not only did we meet that goal, but that this achievement, capped arguably the best season this team has ever had. Reaching all three local finals, of which we won two, along with a eurocup semifinals appearance, personally winning the All Star Game MVP Award 🏆 and coming to within one game of the finals, made it a truly remarkable season. I am extremely proud that not only did we meet that goal, but that this achievement, capped arguably the best season this team has ever had. It has been a great ride for myself and my family. We enjoyed the city, it’s people, the holy places 🕎 and of course Hapoel fans🗣. Although I would have liked to return for another season, the team, coach and I could not find a role that I felt would allow me to meaningfully contribute in the way I have always been accustomed to play I feel it is my time now, to return to the shareholder’s position and help make this team even better. I would like to thank Hapoel Jerusalem president. Ori Allon, and the entire Hapoel Jerusalem organization for giving me the opportunity to retire as a champion 🏆and doing it in the holiest of cities made even more special. I wish my teammates, friends and fans another great season. Yalla Hapoel!! » #kingdombusiness #shabbtshalom

Une publication partagée par (əˈ•mär•ray) Amar’e Stoudemire (@amareisreal) le


Cantonné à un rôle en sortie de banc, Amar’e Stoudemire n’aura finalement tourné qu’à 9,9 points et 5,9 rebonds en 23 minutes avec la formation israélienne. Un dernier tour de piste plutôt discret qui ne fera pas oublier les exploits de celui qui a fait le bonheur des fans des Phoenix Suns pendant huit avant de s’envoler pour New York en 2010. Un passage à Big Apple marqué par des soucis récurrents aux genoux qui auront finalement accéléré le déclin du « Stoud », également passé par Dallas et Miami avant de quitter la Grande Ligue pour l’Europe l’été dernier.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.