Amine Noua : « On voit bien la différence entre la Coupe d’Europe et le championnat »

Pour l’ailier-fort Amine Noua la différence d’engagement de l’ASVEL entre la Pro A et l’Eurocup pose problème.

Contre Levallois, Amine Noua a très certainement été l’un des meilleurs villeurbannais. Outre ses 18 points (soit deux points en-dessous de son record de points en Pro A), l’ailier-fort a apporté beaucoup d’envie et d’engagement. Seulement cela n’a pas été suffisant pour que l’ASVEL décroche un deuxième succès en championnat cette saison. Pour l’intérieur ce qui pose problème est le visage différent entre ce qui est proposé en Pro A et en Eurocup.

« On voit bien la différence entre la Coupe d’Europe et le championnat. En Eurocup on joue ensemble, en équipe, on est solidaire des deux côtés du terrain. En Pro A on déjoue complètement. Limite je dirais qu’on ne reconnait plus l’équipe. Il faut très vite ajuster ça car on s’est mis dans l’urgence. Il y’a une échéance qui arrive avec la Leaders Cup. A nous de prendre les matchs qui arrivent et ça sera très important d’enchaîner avec la Coupe d’Europe […] Il faut que l’on se remette en question et que l’on travaille encore plus pour gommer ces erreurs. Une trêve ça ne peut faire que du bien mais il ne faut pas mettre la faute sur la fatigue. Il y’a des petits détails qui nous coûtent cher tout au long du match. Si on reste constant sur tout le match ça sera tout autre chose. On doit trouver plus d’alternance entre le jeu intérieur et extérieur. Des fois on manque de lucidité; si on peut ajuster ça très vite ça sera autre chose pour nous. On retrouvera plus de confiance et de solidarité comme on a pu avoir en début de saison ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.