Anadolu Efes à la relance

L’Olympiacos est venu trébucher sur une équipe turque enfin inspirée.

Anadolu Efes  83 – 72  Olympiacos

Sur une pente glissante depuis plusieurs semaines, l’Efes a posé ses tripes sur le parquet et proposé un vrai basket à un Olympiacos jusqu’ici à son aise face à une formation trop prévisible. Si tout n’a pas été parfait du point de vue collectif, les Stambouliotes ont ce soir pu compter sur un très grand Dusko Savanovic pour ouvrir les hostilités (15 pts) pour trouver la voie. Adroit à longue portée et capable de faire valoir sa bonne technique dos au panier, l’intérieur serbe a été le principal instigateur de l’envolée des siens peu avant la mi-temps, succédant ainsi au petit festival du soliste Jordan Famar (17 pts).

Pouvant compter sur le très grand Semih Erden (15 & 9) et un Jamon Lucas (13 pts, 9 rbds, 7 pds) enfin à son niveau, Oktay Mahmuti a su trouver les munitions susceptibles de faire déjouer l’Oly, bien aidé en cela par le manque de répondant en terme d’agressivité de certains joueurs grecs.

Incapables de proposer quoi que ce soit face à une défense toujours très regroupée, les joueurs du Pirée ont pendant de longues minutes subi plus que de raison. Avec un Spanoulis muselé, Pero Antic et consorts ont pilonné depuis la ligne à trois points plus que de raison, et ce sans réussite (7/25).

Printezis en mode pétard mouillé (11 pts) et Kostas Papanikolaou à côté de ses pompes dans la chaleur de l’Abdi Ipekçi (3 pts), c’est, pour ne pas changer, Kyle Hines qui a sonné la révolte (10 & 5), accompagné d’un Acie Law précieux de par ses petits shoots à mi-distance (19 pts), pour ramener les siens à cinq petites unités à l’entame du money time.

Un retour presque inespéré, mais suffisant pour réveiller un Farmar invisible pendant plus de deux quart-temps.

Tags : , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.