Anadolu Efes et le Real Madrid respirent, le Maccabi en vie

Tous les autres résultats de la soirée Euroleague.

Au bord du gouffre, le Real Madrid s’est enlevé une belle épine du pied en venant à bout, dans un Barclaycard Center des grands soirs, d’un Fenerbahçe Ulker déjà qualifié (80 – 73). Privés de Rudy Fernandez, enfin passé sur le billard après des mois à tirer la patte, les champions d’Europe ont pu compter sur un duo Felipe Reyes (13 pts, 6 rbds) – Gustavo Ayon (15 pts, 5 rbds) très efficace à l’intérieur pour contenir Jan Vesely (20 & 7). Encore loin d’être qualifiée, la Casa Blanca voit désormais se présenter deux matchs largement à sa porter, face à ses adversaires directs (à Munich, puis contre Strasbourg).

Même son de cloche ou presque pour l’Anadolu Efes, vainqueur du très accrocheur Cedevita Zagreb (75 – 81). Dans le Drazen Petrovic Hall, les hommes de Dusan Ivkovic ont fait la différence dans le money time, grâce à deux tirs primés de Dario Saric (16 pts) et Birkan Batuk. La manière n’y est toujours pas mais Thomas Heurtel (6 pts, 9 pds) et sa bande se trouvent dans une situation favorable. Mais attention, car les deux derniers matchs, certes face à des adversaires déjà qualifiés (Olympiacos et Vitoria), s’annoncent coton.

De son côté, obligé de l’emporter pour conserver l’espoir d’une qualification au Top 16, le Maccabi Tel Aviv est allé chercher la victoire au forceps sur le parquet de Sassari (74 – 76). Malgré un grand Marquez Haynes (26 pts), les Italiens ont subi la loi du légendaire Guy Pnini (16 pts). L’espoir d’une finale, à la fin du mois, contre Darussafaka, perdure chez le Club Nation.

En bref.

Dans une rencontre opposant deux équipes d’ores et déjà qualifiées, le CSKA Moscou d’un excellent Nando De Colo (27 pts, 11 pds) a disposé de Bamberg (88 – 100). Enfin, l’Olympiacos s’est offert l’Olimpia Milano (73 – 63), sans Vassilis Spanoulis.

Tags : , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.