Andreï Kirilenko, aka Mère Thérèsa, veut jouer en Russie

L’Euro terminé, certains NBAers européens s’activent à trouver un club pour passer le temps pendant le lockout.

C’est le cas pour Andreï Kirilenko qui n’a pas encore trouvé preneur malgré l’intérêt que lui portent quelques grosses cylindrées européennes. En négociations avec le CSKA depuis plusieurs semaines, AK47 ne devrait pas s’y engager. Le club russe refuse d’inclure une clause de sortie lockout au contrat, condition nécessaire pour le NBAer.

L’ennui c’est que le free agent ne souhaite évoluer qu’avec un club russe.

« J’aimerais jouer devant le public russe. Je suis en forme et je pense que je peux jouer trois ou quatre ans de plus. Bien sûr, mes priorités sont le CSKA et le Spartak Saint Petersburg où j’ai joué avant », a-t-il confié à Deseret News à la fin de l’Euro.

Si le deal avec le CSKA semble compromis, le Spartak St Petersburg pourrait être la solution pour Kirilenko. Grâce à son sponsor Gazprom, le club aurait de quoi faire une offre intéressante au NBAer. Et de toute façon, la star russe aurait décidé de jouer la carte de la générosité, selon ses dires :

« Le nombre de zéros dans mon contrat m’importe peu. Si je prends une décision, ce que je gagnerai durant le lockout, je le donnerai à une œuvre de charité. »

S’il tient sa promesse, AK47 pourrait bien devenir le donateur le plus célèbre de Russie.

Tags :
Comments

Commentaires (7)

  1. Damelo

    Ce genre d'action avait déjà été évoquée il y a quelques années, non?

  2. kicanovic

    la classe !!

  3. spoutnik14

    En même temps c'est pas dans l'Utah qu'il a pu claquer tous ses millions le pauvre, il a pu économiser ! En tout cas belle équipe de Russie à l'Euro, ils ont de bons prospects pour l'avenir ?

  4. mrj

    ça c un bon gars !

  5. airdje11

    Si c'est pour donner à une œuvre de charité autant chercher le contrat le plus juteux!