Andrew Albicy : « On avait vraiment besoin de cette victoire »

Après le court passage à vide du PL, Andrew Albicy savoure cette victoire acquise face à Szolnoki.

Sur la réaction affichée en deuxième mi-temps

« C’est surtout ça, c’est le plus important. On est dans une période où on est un peu dans une phase descendante. On a besoin de reprendre confiance pour repartir de l’avant, surtout gagner. On peut bien jouer au basket mais si tu ne gagnes pas ça ne sert à rien. Donc on avait vraiment besoin de cette victoire pour prendre de la confiance et se préparer pour le match de Gravelines qui va être un gros match. Avec l’ambiance qu’il y’a là-bas ça n’est pas facile de gagner. Il faut que l’on profite des trois jours de travail qu’il nous reste pour préparer ce match ».

 

Sur l’importance des rotations

« Je pense que Christophe a aussi pris conscience que de toute façon on ne pourra pas défendre comme ça sur cinq joueurs. Louis a fait un très très bon match, Jonathan aussi. Ils ont été présents au troisième quart-temps et c’est comme ça que l’on est revenu. Je pense que l’on a besoin de ça, d’avoir tout le monde. Pour avoir une équipe compétitive il faut que l’on soit dix.  Sur le terrain tout le monde était concentré et présent; il faut que l’on garde ça pour les prochains matchs ».

 

Sur la façon dont le groupe a vécu le petit passage à vide

« Je pense que l’on a douté un peu. Lorsque l’on a une série de défaites on se remet en question. On a surtout parlé avec le groupe, on devait se remettre au travail. Christophe nous a parlé, il a convoqué des joueurs. On en avait besoin car il y’avait un peu trop de relâchement par rapport aux performances du début de saison. Si on veut bien préparer les playoffs, la Leaders Cup, il faut être plus constant. C’est le plus important ».

 

 

 

 

 

 

 

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. GW

    Il y a vraiment besoin de Labeyrie et Aka pour muscler le jeu dans la raquette.

    May et Williams, quand tout va bien, c'est royal. Ca score, ca provoque beaucoup de fautes, c'est complémentaire.

    Par contre dans la difficulté, on voit vite les lacunes défensives. Surtout quand on les fait jouer de longues séquences, comme c'est souvent le cas !