Antirécap Euroleague, journée 9

Tout ce qu’il faut retenir, ou pas, de la 9e semaine d’Euroleague.

Alors que la magie de Noël et le mois de juin avancent à grand pas,  l’Euroleague continue avec son lot de dévotion hébdomadaire. Voici, comme  d’habitude et en quelques lignes, ce qu’il falait retenir de la journée 9. Ou  pas.

 

Les 10 choses à voir:

 

 

Les 10 choses essentielles et/ou  superflues:

 

1 – Vibrant  hommage à Mike Batiste, lors de  son retour face au Pana. Respect.

 

 

2 – Chalon bat Sienne au terme d’un match offensif, 108-103,  et 45 minutes rythmées. Difficile de se prononcer… Frustrant…  Blake Schilb sort un match énorme (38 d’éval),  qu’on aurait aimer voir plus tôt. L’Elan peut avoir des regrets, même si à la  vue des temps de jeu, hormis Bobby BrownLuca Bianchi semble avoir favorisé la  répartition des minutes…

 

 

3 – Le Partizan ne passe pas loin d’une grosse perf,  et donc du Top 16, face à l’armada de floppeurs du Barça.  Défaite d’un petit point en prolongation, mais -15 à l’éval. Le Barça ne  convainc pas tant que ça en tout cas. Match discret pour l’Homme de l’Ouest…

 

 

4 – Kaunas complique la  tâche de Sergio Scarigolo, en s’imposant  sur le fil à Milan. Le duo Jankunas/Darden vient à bout de bien pâles  Italiens, qui se retrouvent désormais en ballotage avec le Caja Laboral. Tout se jouera au dernier match.  Zalgiris, de son côté, continue son petit  bonhomme en mousse de chemin.

 

 

5 – Dans le groupe  A, les choses s’éclairent. Le Fener a une victoire d’avance sur Ljubljana et Cantù.  Dans le groupe B, c’est plié, quoi qu’il arrive. Dans le meilleur des cas (ou le  pire?), Chalon peut terminer à égalité  avec le derniere qualifié, mais n’a pas l’avantage de la différence  particulière. Dans le groupe C, Zagreb  est décroché, reste à voir qui de Milan ou Vitoria survivra. Enfin, dans  le groupe D, Ils sont 3, il reste une place: Le Partizan, Bamberg et Lietuvos Rytas sont encore en lice. Tendu.

 

6 – Erman Kunter et son club  ont beau avoir perdu face au CSKA, ils  iront tout de même au Top 16. Tant mieux. Krstic, 23 d’éval; Weems,  23 d’éval; Sasha Kaun, 23 d’éval; Viktor Khryapa, 22 d’éval. Autre chose

 

 

7 – Le Pana est dans la tourmente, mais le Pana  assure. Les rencontres entre Grecs et Turcs sont toujours riches en calories,  celle-ci ne déroge pas à la règle. Le Fener explose, rend une éval globale de 37,  dont 27 pour le seul Romain Sato. La  Toscane, c’est loin, Simone?

 

 

8 – Les  Reds se sont promenés en Croatie,  en découpant le Cedevita Zagreb assez  proprement. Mickael Gelabale n’a pas  existé plus que son équipe (2 pts en 28 min). La perception des sandales arrive,  pour l’équipe de Bozidar.

 

 

9 – Madrid se gaufre à Cantù,  malgré un bon Jaycee Carroll. Mirotic est aux abonnés absents, et le  double-double de Philippe Rois ne change  absolument rien.

 

 

10 – Visiblement, le  départ  d’Ivanovic a réveillé les troupes basques. Thomas Heurtel, énorme (22 pts), Maciej Lampe allume (17 pts, à 7/14): Tout va  mieux.

 

 

La question existentielle :

Il a de la  voix, Casella?

 

Les chiffres:

 

Le MVP : Blake Schilb (Chalon, 38)

 

 

Le MVPire: Nemanja Gordic, -7 d’éval en 20 minutes.

 

Le cinq idéal: Blake Schilb (Chalon, 38), Vujacic (Efes Pilsen, 28), Sato (Fener, 27), Langford (Milan, 24), Brown (Sienne, 23).

Tags :
Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires

Comments are closed.