Antoine Diot : « C’était la guerre sur le terrain »

S’il a été bon pour son retour à Marcel Cerdan, Antoine Diot a préféré retenir la prestation collective de Strasbourg.

antoine diot 2Pour Antoine Diot, le retour au Paris Levallois a été un retour gagnant. S’il a eu du mal au démarrage, le combo-guard a su progressivement augmenter son niveau pour terminer avec 12 points (4/7 au tir primé), 4 rebonds et 3 passes décisives. Mais le Strasbourgeois a préféré retenir la solide prestation collective de la SIG.

Sur la victoire et la deuxième mi-temps
« Il faut noter la grosse performance collective que l’on a fait ce soir (hier). C’est une victoire à l’extérieur, on récupère le pointaverage sur Paris, ça faisait longtemps que l’on n’avait pas une aussi belle prestation, notamment défensive. Il faut continuer dans c sens-là mais il va falloir encore bosser car il y’a des choses à corriger. Il faut surtout garder cette constance ».

Sur le discours à la mi-temps
« On s’est fait dominer physiquement en première mi-temps. C’est ça que l’on a vraiment réussi à corriger, on est rentré dans une bataille. C’était la guerre sur le terrain. On ne s’est pas laissé marcher dessus; on l’a vu au rebond. On en a pris huit offensifs en première mi-temps et en seconde mi-temps ils ne doivent pas en prendre beaucoup ».

Sur la défense strasbourgeoise
« C’est ça qui nous fait gagner le match. On s’appuie là-dessus; on sait qu’en attaque on commence à en avoir une plutôt cohérente, elle est constante de match en match. La défense ne l’est pas encore donc il va falloir continuer à bosser et retenir les leçons de ce match-là à savoir reproduire ce genre d’efforts ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.