Antoine Diot : « A un tournant de la saison »

Pour le meneur du PL, la période délicate de l’équipe va permettre de révéler ce qu’à l’équipe dans le ventre.

Sur le match de Roanne

« Roanne a très bien joué, ils ont bien su imposer leur rythme. Nous on a fait de la merde tout simplement. On n’a pas défendu et quand on ne le fait pas, on n’a pas de rythme en attaque. Notre jeu est basé sur la défense donc si on ne défend pas bien, on ne peut pas bien attaquer. On a vraiment été très mauvais, catastrophique en défense. C’est ce qui fait le match« .

 

Sur la réaction d’orgueil du PL

« On a essayé de revenir, de montrer que l’on avait envie comme on l’a fait plusieurs fois au début de saison. Mais là les équipes sont mieux préparées, sont plus fortes; c’est plus difficile tout simplement. On leur a donné de la confiance et on sait qu’avec de la confiance toutes les équipes peuvent être dangereuses comme celle de Roanne qui a de très bons joueurs. On les a laissé jouer en première mi-temps, on leur a laissé marquer leur empreinte. On avait tout simplement l’impression qu’ils jouaient à domicile. Voilà ils nous ont marché dessus« .

 

Le doute pour le PL ?

« Il ne faut pas penser à ça; il faut se remettre au travail tout simplement. Travailler encore plus dur ça c’est clair et net. On le voit ce soir (hier) on n’est pas prêt encore. Ca fait trois matchs où l’on est vraiment très moyen. On voulait justement jouer ces trois match pour se jauger, voir où on en était. Strasbourg à Strasbourg, Gravelines à Gravelines, Roanne ici ce ne sont pas des matchs faciles. Malheureusement on a complètement échoué donc à nous de nouys remettre au travail pour ne pas perdre la confiance acquise depuis le début de la saison ».

 

Sur ce que l’équipe doit améliorer

« Pour moi c’est vers la défense. On l’a vu ce soir (hier). On a encaissé énormément de points et la défense c’est la rampe de lancement de notre attaque. Sur le match on a eu aussi des fautes de concentration, peut être que l’on ne veut pas faire les efforts . Si on avait les réponses, on n’en serait pas là. Pour autant ça n’est pas la crise  et puis il faut vraiment se bouger pour pouvoir se regarder dans le miroir chaque matin, se regarder dans les yeux entre coéquipiers pour repartir sur la bonne voie. Je pense que l’on est à un tournant de la saison : soit on se ressaisit, soit au contraire on baisse le pied et on ne peut pas savoir ce qui va arriver. Donc à nous de repartir au travail encore une fois et de mettre nos couilles sur le terrain ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.