Antoine Diot: “On est très déçu”

Pour Antoine Diot, la SIG a été pénalisée par une mauvaise entame de deuxième mi-temps avec des attitudes trop laxistes sur le terrain.

En prenant trente points dans le troisième quart-temps, Strasbourg s’est tire une balle dans le pied alors que le match à Nanterre était à sa portée. Résultat : il y’avait logiquement beaucoup de déception dans le discours d’Antoine Diot après la rencontre.

Une deuxième mi-temps catastrophique
“Je pense que c’est tout simplement nous qui les remettons dans le match même si on tombe ce soir (hier) contre une très bonne équipe de Nanterre. Ils ont réussi à jouer sur cette euphorie que l’on avait réussi à contenir en première mi-temps. On sait que lorsqu’ils sont en confiance comme ça c’est très difficile”.

Un manque de fraîcheur?
“Mentalement on n’a pas réattaqué la deuxième mi-temps comme on aurait du. On a peut-être pensé que l’on avait fait le plus dur. On les a laisse prendre des shoots ouverts, des shoots faciles avec la confiance qu’ils ont ils ont réussi à mettre dedans”.

Un petit coup de mou qui dure
“On est très déçu comme l’a dit le coach dans les vestiaires parce que ce soir (hier) on aurait pu gagner. Mais une défaite à Nanterre ce n’est pas la fin du monde. Maintenant il faut retrouver notre jeu tout simplement., nos bases. Il ne faut pas oublier que l’on a fait de très belles choses. On voit qu’on n’a pas de marge sur aucune équipe”.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.