Antoine Eito : « On a eu une prise de conscience »

Face à Denain vendredi, Antoine Eito et la JAV tenteront de décrocher leur première victoire à l’extérieur. Et comme le dit le meneur, le maintien est plus que jamais dans les têtes.

BasketActu : Vendredi la JAV affronte Denain. Peut-on parler de finale entre les deux équipes?

Antoine Eito : Non je pense qu’il faut plutôt voir ce match comme une possibilité d’une première victoire à l’extérieur. C’est comme ça qu’il faut l’aborder mais aussi surtout comme une façon d’enchainer, de pouvoir passer de deux à trois victoires d’affilée. On a une revanche à prendre par rapport au match aller où on avait été minable (défaite 92-60, ndlr).

BasketActu : Justement avec ces deux victoires de rang, est-ce-qu’il y’a eu un déclic ?

A.E : Déclic je ne sais pas… Ça serait plus une prise de conscience de ce qu’on peut faire si on se met tous au diapason. Maintenant encore une fois ça n’était que Quimper qui, ok est une équipe correcte, mais qui est comme nous est dans les deux derniers. Donc on n’a pas battu la plus grosse équipe du championnat. Contre Bourg-en-Bresse c’était plus significatif. Maintenant on a plus eu une prise de conscience de ce que l’on voulait faire. Rien n’est fini car il reste encore neuf matches. On doit faire la chose la plus simple possible : c’est-à-dire gagner le maximum de rencontres pour pouvoir se maintenir sportivement. Et ça passe par des victoires à l’extérieur. On le sait et on veut commencer dès ce week-end à Denain.

BasketActu : Il y’a peut-être eu aussi une réaction d’orgueil après tout ce qui a pu être dit sur l’équipe…

A.E : Non parce que chacun est resté focalisé sur ce qu’il devait faire même quand il y’a eu deux/trois périodes de turbulences. Maintenant c’est derrière nous. On n’est pas dans ce trip de dire aux gens c’est des gros cons non non pas du totut. Nous, que ça soit les joueurs ou le coach, on veut sauver le club, l’image de ce qu’est Vichy. On a rien à dire aux gens autour de nous, c’est plus par rapport à nous-mêmes.

BasketActu : Sur le dernier match, Laurent Sciarra a dit avoir vu des joueurs qui se battaient ; c’est ce qui manquait jusqu’à présent ?

A.E : Je pense que ce qu’il manquait à l’équipe ça n’est pas le fait de ne pas se battre. Je ne pense pas qu’il y’ait un joueur qui ne se sente pas concerné dans cette équipe ou qui soit en dilettante. Et ça depuis le début de l’année. Par contre, ce qui a pu changer, c’est que sur les derniers matches, tout le monde ait su élever son niveau de jeu défensif et aussi se mettre au service de l’équipe en attaque. Ça c’est une différence. C’est bien une prise de conscience comme je le disais. On se doit tous d’être à notre meilleur niveau à chaque fois. On se doit de faire les dix pour cent de plus défensivement pour pouvoir évoluer face aux autres équipes, les battre et surtout les mettre derrière. C’est ça à la limite qui a changé. Depuis le début de l’année, il n’y a pas un mec qui s’est dit après un match qu’il s’en foutait ou quoi que ce soit. C’est juste qu’il y’a eu cette prise de conscience, peut-être tardivement mais il n’est jamais trop tard. Il nous reste neuf matches, c’est le rush final. J’ai déjà connu ces matches-là l’année dernière et j’aimerais tellement que ça ne se reproduise pas et que justement il se passe l’inverse pour que derrière repartir sur une saison où Vichy puisse re-respirer à nouveau.

BasketActu : Avec cette prise de conscience, le maintien devient-il davantage possible ?

A.E : Encore une fois ce sont les journalistes, les gens du milieu du basket qui se sont dit Vichy ils sont loin au classement tout ça. Ils ont surement eu raison. Mais nous on sait comment on travaille à l’entraînement. On s’est toujours dit on ne lâchera pas, on ne lâchera pas, on ne lâchera pas. Chacun a fait des erreurs, c’est sur. On a tous notre part de responsabilité,  moi le premier. Maintenant il faut se dire qu’est-ce-qu’il faut faire de plus pour que tout le monde se sente concerné et que chacun puisse apporter le petit plus qui ferra que l’on pourra sauver le club.  On a toujours tout voulu donner pour pouvoir gagner des matches. De toute façon on est des professionnels et même s’il y’a des choses qui ont pu être dites, on joue pour gagner. Perdre ça ne fait jamais plaisir.

BasketActu : Pour ce prochain match face à Denain, récupérer le point-average pourra être un objectif ?

A.E : Avec 32 points d’écart ça risque quand même d’être très très compliqué. Nous on ne se pose même pas la question du point-average. On ne pense qu’à gagner le match, à obtenir cette première victoire à l’extérieur. Après on a une revanche à prendre par rapport à cette équipe au vue du match aller et puis par rapport aux déclarations qu’avait fait le coach de Denain suite à leur victoire chez nous. On va être concentré encore plus sur le fait de devoir se battre.

BasketActu : Quelles seront les clés de la rencontre ?

A.E : Ça va être de pouvoir reproduire ce qu’on a fait le week-end dernier. On est aussi une équipe qui a besoin de défendre dur. On va devoir se lâcher, bien courir. Après il va falloir bien gérer les temps-fort et les temps-faible mais tout d’abord il faut une grosse défense pour pouvoir récupérer des ballons. En face, il y’aura quelques gros joueurs qu’il va falloir contenir comme Kante qui est très bien depuis un moment, Rossiter également. Il faudra aussi contrôler notre rebond et défendre solidement pour pouvoir gagner ce match.

Tags : , ,
Comments

Commentaires (10)

  1. Burt Cassander

    Vous auriez pu lui demander s'il se sentait plus requin que dauphin maintenant ? :)

    Un très bon joueur mais trop irrégulier, je ne l'ai jamais vraiment vu jouer, mais à travers ses stats on voit bien qu'il peut avoir un niveau impressionnant, jamais loin du triple double. Il lui manque quoi pour passer au niveau au dessus ??

  2. lo87

    Il lui manque peut-être le fait d'avoir les pieds sur terre par moment…

  3. Vincent Ricard

    Hier soir, j'ai rêvé d'un match d'Antoine Eïto (coaché par Sciarra) à Limoges (coaché par JDC). True Story.

    ça pourrait être pas mal :)

  4. C4

    Il en prend plein la tête par Sciarra mais il progresse …

    Il a une envie folle, un peu trop parfois … !

  5. on rêve ?

    aaahhhhh "la prise de conscience d'Eito" !!!!!

    c'est presque drôle !!! il a dégonflé un peu sa tête pour ça ? il ne vas plus "chauffer" le public quand son équipe se prend 20 points ou quand son équipe est dernière ? à voir…

    @ burt : je ne crois pas qu'Eito soit un très bon joueur…les stats ça ne fait pas tout…il est meneur il fait jouer son équipe ou il essaie de faire ses stats d'abord ?

  6. Eito

    Qu'est ce qui est drôle ? Antoine Eïto est un très bon joueur, il fait jouer son équipe et se bat pour la maintenir, certe il y a des choses à revoir mais je trouve sa vraiment dégueulasse de parler pas rapport à ce qu'il c'et passé à Limoges. Les eagles ne sont pas plus intelligent que lui, au contraire Antoine avait raison de faire ce qu'il a fait, il ne sais pas laissé faire c'est un battant. Vous ne faites meme pas la moitié de ce qu'il fait, on en reparlera quand il aura encore plus progresser. Il avait raison de chauffer le public comme vous dites, il a fait ce qu'il devait faire ! C'est un bon gars. Aller antoine, on croit en toi