Antoine Rigaudeau : « Aucune hiérarchie en Pro A »

Dans l’Equipe du jour, l’ex-joueur vedette de Cholet n’est pas allé de mains mortes pour critiquer le niveau de la Pro A.

A quel niveau situer la Pro A sur l’échelle européenne ?  Une chose est sure et certaine, la Liga et les championnats turc et russe sont bien loin en terme de niveau sportif mais aussi de structures. Pour s’en rendre compte, il suffit de voir les joueurs ayant rejoints ces championnats mais aussi les résultats lors des Coupes européennes pour se rendre compte que la Pro A n’attire pas des masses les meilleurs joueurs. Ce constat est aussi celui d’Antoine Rigaudeau, auteur d’une brillante carrière européenne dans un passé récent, dans les colonnes de L’Equipe de ce jour.

« Techniquement, c’est la deuxième voire la troisième division. Tactiquement, c’est pareil. Physiquement, ça pourrait être beaucoup plus fort dans l’impact. Ça court vite, ça saute bien, mais ça pourrait être beaucoup mieux. Le problème de la Pro A, c’est aussi : combien de champions de France en combien d’années? Il n’y a aucune hiérarchie, aucun club qui domine. À partir de là c’est difficile pour les investisseurs de choisir un club, de mettre de l’argent. Tout le monde est du même niveau, avec plus ou moins le même budget. Les étrangers que tu fais venir nivellent le championnat par le bas plutôt que par le haut. L’idéal serait d’avoir une ou deux équipes vitrines, qui dominent, susceptibles d’attirer les meilleurs jeunes Français formés par les équipes qui auraient un peu moins d’argent ».

Reste à savoir quelles solutions seraient les meilleures afin d’enrayer cette baisse d’influence

Tags : ,
Comments

Commentaires (6)

  1. lajubili

    Tout est dit ! Trop d'étrangers par équipes !

  2. Koni21

    L'homogénéité du championnat nous permet de le rendre assez interessant on a toujours un suspens pour savoir qui sera champion…

    Ca me ferait chier que ce soit toujours les meme (genre tel aviv) qui gagne ca sert a quoi de suivre dans ce cas la???

    Les championnats que vous citez (hors mis peut etre la liga) c'est les 3 premieres equipes qui sont tres fortes chez elles et sur la scene europeenne…

    J'aimerais bien voir ce que donne une equipe du ventre mou du championnat russe ou turque !! (mais pas qui vient d'etre rachetée par un milliardaire et qui va exploser l'année suivante)

  3. Tim Floyd

    Quel rigolo, ce Rigaudeau!

    il peut en donner des conseils de gestionnaire, lui qui a coûlé le Paris-Levallois en Pro B 1 dès sa 1ère saison en tant que dirigeant du club francilien.

    Il critique, il critique… ben qu'il propose des solutions qu'on rigole un peu…

  4. Startrak

    Qu'est ce t'en sais?