Appart City Cup – Day 2

Deuxième journée de l’Appart City Cup avec la grande finale, mais aussi le match entre Cholet et une sélection emmenée par Tony Parker.

Coup d’envoi ce samedi à 15h de la finale de l’Appart City Cup dans une salle de la Trocardière encore un peu plus garnie que la veille. On sent tout de suite que l’ambiance est montée d’un cran. Un rapide coup d’œil en tribunes permet de mesurer une fois de plus la cote de popularité du meneur des Spurs et de l’EDF avec des dizaines de maillots floqués Parker. A cela s’ajoute l’activité des mascottes Clutch de Houston et Stuff d’Orlando qui rencontrent un public réceptif.

Rassurez-vous, le coach limougeaud Philippe Hervé est aussi là pour ambiancer. Un coup sur les arbitres, un coup sur ses joueurs. Pas de jaloux. Grand absent du week-end, le Barça a cependant eu la bonne idée de dépêcher ses cheerleaders. Tous les ingrédients sont donc réunis pour passer un bon moment.

Sur le terrain, l’intensité est elle aussi au rendez-vous avec des joueurs qui apparaissent très concernés par ce match à enjeu. Un titre est un titre, quel qu’il soit. La rencontre est plutôt équilibrée dans un premier temps avant que l’Asvel ne creuse l’écart pour atteindre la pause avec un matelas confortable de 14 points d’avance.

C’est alors l’heure pour Jamil d’investir le parquet micro en main pour animer une sorte de bowling humain plutôt marrant. Dans un coin de la salle, une marée de portables émerge au moment où Tony, Peak de la tête aux pieds, s’avance pour répondre aux questions de David Cozette et Gregor Beugnot.

Fin de prépa oblige, les joueurs accusent le coup physiquement au retour des vestiaires. Le pourcentage baisse des deux côtés du parquet. Malgré un bon Mark Payne à 15 d’éval, les limougeauds ne parviennent pas à refaire leur retard. L’Asvel emmené par un solide David Andersen (17 points) l’emporte 72-62 et conserve son titre.

A l’issue de la rencontre JD Jackson se montrait satisfait de ses troupes : « Sur l’ensemble des deux matchs c’était plutôt solide. On a raté beaucoup de choses dans le troisième quart temps mais c’est lié à la fatigue. On a fini très tard hier soir et on rejoue cet après-midi. Charles a pu faire un temps de jeu conséquent. Ça lui permet de reprendre des bonnes habitudes au niveau de l’aérobie. Il peut rester plus longtemps sur le terrain avec de la qualité. »

Place dans la foulée au match de gala entre Cholet basket et la team de Tony Parker coachée par Jean-Louis Borg. Cut killer en profite pour s’installer aux platines et s’échauffer avant son set nocturne dans un club Nantais. Mention spéciale au Cut qui glisse en toute décontraction « J’fais mon job à plein temps » de Busta Flex au milieu d’une sélection forcément très grand public. Concernant le match, inutile de rappeler l’objectif de ce type de rencontre. Ne pas se blesser, défendre une action sur trois et vendre un peu de rêve aux kids. A ce petit jeu, quelques alley-oop et actions en haute altitude ont emporté l’approbation de la salle. Même Stephen Brun y est allé de son dunk annuel, s’empressant de revenir sur son exploit via son compte twitter. Très peu de monde cependant pour plaisanter après un lancer-franc manqué par TP. Un peu de sel sur une plaie ouverte. Cholet s’incline finalement de deux points, l’après-midi se terminant par un tour d’honneur du patron avant de filer aux douches. Une douche qu’a surement dû apprécier le bodyguard vêtu d’un épais cuir et présent en permanence dans le dos de Tony.

En passant devant les grandes baies vitrées qui entourent la salle annexe du complexe de la Trocardière, personne ne fait attention à l’entrainement des jeunes pousses du Partizan Belgrade. Une heure de répétitions de systèmes à 5 contre O avec correction instantanée du moindre détail, dans la plus pure tradition serbe. Si l’équipe ne s’est pas montrée à son avantage durant la demi-finale perdue contre l’Asvel, on retiendra du Partizan une gentillesse et une disponibilité qui fait parfois défaut dans le sport français.

Par Jacques Le Pévédic

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.