Le Barça mate le Maccabi, la balade madrilène, Vitoria les pieds dans le tapis

Le FC Barcelone a logiquement pris le meilleur sur le Maccabi Tel Aviv pendant que le Real Madrid étrillait l’ALBA Berlin.

juan-carlos-navarro-fc-barcelona-eb13Absences, méformes et matchs décevants… L’entame de la dixième journée du Top 16 s’est avérée bien décevante, à l’instar du Maccabi Tel Aviv.

Les quarts de finale s’approchent à grand pas et le Club Nation sombre doucement mais surement, avec une 3ème défaite européenne en un mois. Inquiétants contre l’ALBA Berlin et l’Etoile Rouge de Belgrade, malgré un sursaut face au Panathinaikos, les Israéliens n’ont pas fait le poids ce soir sur les terres du Barça (89-71).

Avec un Ante Tomic impeccable dans la raquette (16 pts, 12 rbds, 6 pds), la formation azulgrana a très vite tué tout suspense en embarquant son adversaire dans un faux rythme. Sans intensité et ne pouvant compter sur un Jeremy Pargo muselé (6 pts à 2/9) par Tomas Satoransky (11 pts, 3 pds) et Brad Oleson (5 pts, 3 pds), le Maccabi n’a pu que stabiliser l’écart autour des douze unités de retard pendant de très longues minutes, par l’entremise de Joe Alexander (16 pts) et de Sofoklis Schorstanitis (15 pts), avant de sombrer dans le crunch time, pour le plus grand bonheur de Juanca Navarro (11 pts) ou encore d’Edwin Jackson, quant à lui laissé sur le banc quarante minutes durant.

Vitoria coule, Gatalatasaray aussi

Pour la deuxième fois consécutive, Saski Baskonia laisse passer la victoire dans les dernières minutes (89-85). Déjà tombés avec les honneurs face au CSKA Moscou la semaine passée, les partenaires de Fabien Causeur (13 pts) ont réalisé le doublé contre la seconde équipe russe du groupe, Nijni Novgorod. En tête 75-80 à quelques minutes du buzzer, les Basques ont trouvé le moyen d’encaisser un 11-0 sous les coups de Gal Mekel (20 pts) et Trey Thompkins (22 pts, 10 rbds), et donc lâché du lest dans la course à la qualification. Kim Tillie n’a lui joué que 3 minutes, pour 1 perte de balle et deux fautes.

Plus d’argent, plus de chocolat pour Galatasaray. Carlos Arroyo parti, les Turcs, bien que pouvant compter sur davantage de joueurs pros que lundi en championnat, ont pris la marée rouge (68-91). Emmenée par Jaka Blazic (19 pts), l’Etoile Rouge acquiert sa troisième victoire dans le Top 16 sans forcer. Petite déception tout de même : Boban Marjanovic ne réalise pas de sixième double-double consécutif (14 pts, 9 rbds). Qu’il est mauvais…

Enfin, le Real Madrid a infligé une correction à l’ALBA Berlin (93-62). C’est moche, gratuit et ça ne sert à rien ou presque. Bref, c’est signé Rudy Fernandez (11 pts, 8 pds, 19 d’éval) et Felipe Reyes (8 pts, 8 rbds, 21 d’éval en 16 min).

Tags : , , , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.