Barcelone découpe le Besiktas, Sienne se qualifie pour le Top 16

Tous les résultats de la soirée d’Euroleague façon bullets.

Besiktas-Barcelone : 48-78

Prendre 30 points dans la figure n’est jamais facile alors à domicile… Face aux Barcelonais, les Stambouliotes ont perdu les pédales et non pas su imposer leur rythme des deux côtés du terrain (3/24 au tir primé). Seul Gasper Vidmar s’en sort à bon compte (18 points et 6 rebonds). En face, les Catalans ont déroulé leur collectif derrière un Joe Inglès en très grande forme (22 points à 100%). Dominateurs au rebond (44 à 33), les joueurs de Xavi Pascual ont en somme réalisé le match parfait.

 

Sienne-Malaga : 91-72

En ne laissant aucun espoir aux Andalous (qui étaient déjà qualifiés pour le Top 16), les joueurs de Sienne ont du même coup éteint de manière définitve les chances de Top 16 de Chalon. Pour construire ce succès, Sienne a pu miser sur un début de match euphorique (30-20). 5 joueurs ont ainsi terminé avec un total de points à deux chiffres (David Moss décrochant la timbale avec 13 points). Les Andalous, eux, ont en partie été défaits à cause d’un manque de solutions offensives derrière l’omniprésence de Luka Zoric (29 points). Mais avec la qualification déjà assurée, la défaite est sans doute moins douloureuse.

 

Zalgiris-Olympiacos : 63-77

Un dernier quart-temps catastrophique (29-13) et des espoirs de victoire qui s’envolent… Il faut dire que les Lituaniens sont tombés deux os nommés Vassilis Spanoulis (16 points et 6 passes décisives) et Kostas Papanikolaou (13 points et 6 rebonds). Plus en verve au niveau de la réussite (57,1 contre 38,1%), l’Oly a bien su faire déjouer son adversaire pourtant bien en place sour le cercle (30 rebonds). Pour l’emporter à domicile, le Zalgiris aurait toutefois du proposer un jeu plus léché et ne pas tomber dans la Kaukenas dépendance (meilleur marqueur avec 17 points).

 

Real Madrid-Fenerbahce : 77-61

Dans ce choc, les Madrilènes ont su parfaitement contrôler le tempo et bien maitriser leurs adversaires en défense. Bo Mc Calebb n’a ainsi pas eu son rendement habituel (10 points) tout comme Mike Batiste (7 points et 5 rebonds). En face Nikola Mirotic a fait un chantier en apportant à son équipe 18 points et 6 rebonds. Mais Marcus Slaughter n’a pas non plus été en reste avec un double-double (12 points et 10 rebonds). Résultat : la petite faiblesse au tir primé (20%) est presque passée inaperçue. En empilant les perfs, le Real se pose comme un candidat des plus sérieux au Final Four.

Comments

Commentaires (1)

  1. Maître C

    En fait Mike Batiste n'est pas en-dessous de son niveau réel. Et ça, c'est triste.