Barcelone déroule à Milan, Neptunas atteint le septième ciel

Tous les résultats du début de la deuxième journée d’Euroleague.

juan-carlos-navarro-fc-barcelona-eb13Impressionnant Barça. En feu à trois points, les Catalans se sont imposés en patrons sur le parquet de l’ambitieux Emporio Armani Milan (63-78).

Dans un style beaucoup plus enjoué qu’à l’accoutumée, le FC Barcelona s’est fait un malin plaisir à venir châtier des Lombards aussi attentistes en défense que prévisibles en attaque. Avec un Alex Abrines intenable (21 pts, 5/5 à trois points), notamment en début de quatrième quart-temps alors que Milan semblait sur le retour, DeShaun Thomas (12 pts, 5 rbds) et ses partenaires repartent d’Italie avec une victoire logique pleine de promesses, tant la manière a été au rendez-vous ce soir.

Pour Luca Banchi en revanche, certains doutes apparaissent au niveau de la doublette ricaine Joe Ragland (0 pt) – MarShon Brooks (2 pts). Les deux sont bien gentils mais ne sont loin de s’approcher des hautes sphères atteintes l’an passé par Curtis Jerrells et Keith Langford. Inquiétant. De fait, le jeu a essentiellement reposé sur Daniel Hackett (15 pts), toujours suspendu en championnat. Deux matchs, deux défaites pour la bande à Alessandro Gentile (11 pts, 7 rbds, 8 pds). Il faudra donc impérativement se reprendre dans une semaine, sur le parquet du Bayern Munich.

La Bavière d’ailleurs, où le Panathinakos a été défait (81-75) par un Bayern Munich porté par les tirs extérieurs de Dusko Savanovic en fin de partie (20 pts à 5/7 derrière l’arc). Devant désormais composer sans Malcolm Delaney, les Teutons affichent moins de garanties sur jeu rapide mais l’équilibre semble au rendez-vous. Malgré un Vasilije Micic en-dedans (4 pts, 5 pds, 6 bps), les Bavarrois ont fait montre de leur solidité contre le Pana et profité de la fougue d’Anton Gavel (13 pts) et des éclairs de Nihad Djedovic (14 pts, 6 rbds, 4 pds) pour tenir la baraque dans les moments cruciaux. Pour la Green Team, rien de bien folichon, même si la victoire n’est pas passée loin. Esteban Batista a confirmé ses belles prestations et Vladimir Jankovic s’est encore un peu plus affirmé (et avec classe !)… Sauf que Dimitris Dimiantidis (0 pt, 7 pds), Nikos Pappas (0 pt, 2 pds) et James Gist (2 pts, 2 rbds) sont passés complètement au travers. Il n’en fallait pas plus pour doucher les espoirs du PAO, surtout en l’absence de Mavrokefalidis.

Surprise, surprise en Lituanie. Nouveau venu dans la compétition, le Neptunas Klaipeda s’est offert le scalpe de l’Etoile Rouge (83-81). Intraitable dans le premier quart-temps avec ses 11 points, Deividas Gailius (19 pts, 7 rbds) a été le grand artisan de la victoire des siens. Le reste de la partie n’a été qu’une interminable course contre-la-montre pour Belgrade, en dépit de tous les efforts de Marcus Williams et d’un retour à 81 partout (dont un lancer pour passer devant manqué) à quelques secondes de la fin. Survivant de l’ultime shoot casse-croute de Marcus Williams (23 pts) et donc vainqueur sur un petit hook merdique de Valdas Vasylius (8 pts), le Neptunas acquiert la première victoire de son histoire en Euroleague. Champagne.

Victoire thriller également pour Galatasaray (71-64), en l’absence de Kerem Gonlum et d’Ender Arslan (et Nolan Smith, mais bon…). Face à une équipe de Valence très bien tenue en défense, les Stambouliotes se sont fait la mâle en première période par l’entremise de l’inévitable Carlos Arroyo (16 pts) et de l’athlétique Furkan Aldemir (10 & 12), avant de frôler la correctionnelle après la pause. Sauvée par le gong des assauts répétés de Luke Harangody (16 pts, 7 rbds) et Sam Van Rossom (11 pts), l’équipe coachée par Ergin Ataman se relance. Les UltrAslan peuvent souffler… pour un temps.

Enfin, sans surprise, Fenerbahçe s’est débarrassé des Polonais de Zgorzelec (76-91) avec un Andrew Goudelock tout feu, tout flamme (27 pts). En face, Turow a tenté de se défendre, par Mardy Collins (20 pts) et Damian Kulig (23 pts), mais Emir Preldzic (16 pts, 4 rbds) et ses coéquipiers étaient décidément trop forts. Crash test prévu la semaine prochaine pour le Fener, dans l’OAKA.

Tags : , , , , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.