Barcelone et Sienne faciles, plus compliqué pour le Maccabi, le Real et Olympiacos

Le reste de la soirée d’Euroleague en bref.

FCB Regal vs. Asseco Prokom : 88-61

Nouvelle balade de santé pour le Barca qui s’impose tranquillement de 27 points en limitant Prokom à 39% au shoot. Lorbek aura été l’homme du match avec 20 pts à 7/9,  3 rbds, 3 pds et un joli 26 d’éval. Navarro ajoute 14 points sans forcer avec 5 dimes.

La stat qui tue : le Barca a shooté à 69,4% à 2-pts.

 

 

Galatasaray Medical Park vs. Unics : 64-68

Unics réussit la bonne opération du soir en faisant tomber Galatasaray sur son parquet. Le duo Lynn Greer (12 pts et 4 pds) Domercant (16 pts, 4 rbds) aura tenu l’équipe à bout de bras pour surprendre les locaux dans les dernières minutes. Car tout était plutôt bien parti pour Lakovic and co après un premier QT remporté 21 à 12. Mais Unics restait au contact et infligeait un terrible 23-14 dans le money time. C’est la seule équipe qui aura réussi à gagner à l’extérieur ce soir.

 

 

Real Madrid – Emporio Armani Milan : 85-78

Bien choisir ses recrues, c’est toujours le casse-tête d’un staff technique à l’inter-saison. Et à ce petit jeu-là, les Madrilènes ont plutôt trouvé les bonnes pioches. Face à Milan, c’est encore Rudy Fernandez qui se distingue avec une ligne de stats très complètes : 17 pts, 4 rbds, 4 pds et 5 fautes provoquées. A ses côtés, Jaycee Carroll a bien porté l’estocade avec un joli 21 pts (dont un 4/4 à 3 pts). Un match au final rondement mené puisque le Real a dominé Milan dans tous les secteurs de jeu.

Mais s’il y avait une petite déception, elle serait nommée Serge Ibaka. Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, l’intérieur du Thunder n’a joué que trois minutes. Forcément, sa production s’en ressent : aucun point marqué, un seul rebond (défensif) et une faute provoquée. Mais malgré cette faible production, il serait illogique d’en dresser un bilan définitif. Certainement en manque de rythme et de repères avec ses coéquipiers, il y a fort à parier qu’on verra un autre visage du Congolais d’origine en Liga ce week-end à Gran Canaria. Si tant est que le lock-out ne prenne pas fin avant…

 

 

Montepaschi vs. Union Olimpija : 79-57

Bo McCalebb a fait le match parfait : 17 points à 7/7, 3 rbds, 3 pds, 3 steals et tout ça en seulement 22 minutes. A la fin du premier quart, le match est déjà plié : 26-4 !!! Oui, 4 points, vous avez bien lu. Dans le 2e quart, Union se fait violence et retrouve son basket mais Sienne appuie à nouveau sur l’accélérateur en 2e mi-temps pour s’imposer largement de 22 points.

La stat qui tue : 2/17 à trois-points pour Olimpija.

 

 

Olympiacos vs. Fenerbahce Ulker : 81-74

Les Grecs ont eu le plus grand mal à se défaire de leurs adversaires du soir. Menés à l’entame du 4e quart temps, il aura fallu un grand Spanoulis (22 pts) et un excellent Printezis (21 pts à 100%) pour inverser la tendance sur la dernière période (27-17) et arracher la victoire. Fenerbahce peut avoir des regrets eux qui menaient à la pause 37 à 26.

 

 

Maccabi Electra vs. Partizan mt:s : 70-66

Le Partizan a fait trembler le Maccabi sur son parquet. Alors que Tel Aviv menait de 16 points au début du 4e quart, ils ont vu leur avance fondre comme neige au soleil pour finalement s’imposer in extremis de 4 petits points. Une marque bien répartie pour les locaux avec 4 joueurs à plus de 10 points dontJordan Farmar qui sort un match bien solide avec 11 pts, 6 rbds, 6 pds, 2 steals et 22 d’éval.

A noter : Milan Macvan, prêté par le Maccabi au Partizan, termine meilleur marqueur de son équipe avec 14 points à 6/7 au shoot et 6 rebonds. Motivé le garçon.

La stat qui tue : le Partizan a largement dominé la bataille du rebond 41 à 29 mais à perdu 18 ballons (!) contre seulement 6 pour le Maccabi. Ca aura fait la différence.

 

Tags : , , , , , , , , , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.