Barcelone rejoint le Final Four

Au terme d’une rencontre en dents de scie, Juan Carlos Navarro et ses partenaires ont composté leur billet pour Londres.

Juan-carlos-Navarro-Euroleague-270211Sans étincelles, le FC Barcelona s’est adjugé le ticket qualificatif pour le Final Four aux dépens du Panathinaikos. Brillant en début de partie, le club catalan a par la suite balbutié son basket dans les grandes largeurs avant de se reprendre, à l’instar de son leader Juan Carlos Navarro (15 pts), pour venir sécuriser sa victoire dès l’entame du money time.

Nathan Jawai omniprésent des deux côtés du parquet (9 pts, 6 rbds, 3 ctrs), les Barcelonnais se sont vite fait la malle, s’offrant même jusqu’à dix-neuf unités d’avance. Impeccables à longue distance, à l’image de Marcelinho Huertas et Joe Ingles (8 pts, 7 rbds), magnifiques collectivement et largement dominateurs aux rebonds offensifs (19), les hommes de Xavi Pascual ont longtemps fait vivre un véritable calvaire à une Green Team devant composer avec un Dimitris Diamantidis benché à cause de trois fautes acquises après cinq petites minutes de jeu.

Dans les cordes, au bord de la rupture, le Pana s’est alors ressaisi, dans le sillage de Stéphane Lasme (16 pts, 7 rbds) et du besogneux Maciulis, et fait parler le métier en défense afin de stopper l’hémorragie. Roko Ukic et Marcus Banks complètement aux fraises, obligés de prendre des risques en faisant jouer un 3D sur les nerfs vis à vis d’un arbitrage discutable (surtout dans le troisième quart-temps), les verts se sont donnés les moyens de croire au come-back en harcelant les arrières espagnols et en verrouillant la raquette.

Incapables de retrouver leur collectif du début de match, s’obstinant à shooter à trois points malgré une adresse envolée, les Culés se sont pris les pieds dans le tapis, laissant à Diamantidis le soin de ramener les siens à six petites longueurs à quelques encablures de la fin.

Toutefois, si proche et à la fois tellement loin, la faute à des rebonds une fois encore laissés en route et des tentatives de shoots casse-croûtes, la formation hellène a tendu le bâton pour se faire battre, pour le plus grand plaisir de Juanca Navarro et du Palau Blaugrana.

Score final : 64 – 53.

BARCELONA REGAL
# Player Min Pts 2FG

M-A
3FG

M-A
FT

M-A
Rebounds As St To Bl Fouls PIR
O D T Fv Ag Cm Rv
8 SADA, VICTOR 3:21 0/2 -2
9 HUERTAS, MARCELINHO 27:50 10 2/6 2/7 1 2 3 2 1 3 2
10 ABRINES, ALEJANDRO 8:37 2 1/3 0/2 1 1 3 -4
11 NAVARRO, JUAN CARLOS 34:12 15 3/7 3/10 3 3 1 4 1 2 4 5
13 JASIKEVICIUS, SARUNAS 17:15 6 0/1 6/6 1 1 2 1 2 1 3 8
14 TODOROVIC, MARKO 12:15 3 1/3 1/2 3 1 4 2 1 3
18 WALLACE, C.J. 5:11 0/1 2 2 4 1 1 1 2
20 INGLES, JOE 31:23 8 1/3 2/5 1 6 7 2 1 1 12
22 RABASEDA, XAVIER DNP
25 LORBEK, ERAZEM 23:56 6 1/6 1/3 1/1 3 3 6 2 1 4 3 5
32 JAWAI, NATE 17:48 9 4/4 1/1 3 3 6 1 1 1 3 2 4 21
44 TOMIC, ANTE 18:12 5 1/2 3/4 3 4 7 1 3 2 10
Team 2 1 3 3
TOTALS 200:00 64 14/38 8/27 12/14 19 27 46 10 1 8 5 5 20 17 65
36.8% 29.6% 85.7%
PANATHINAIKOS ATHENS
# Player Min Pts 2FG

M-A
3FG

M-A
FT

M-A
Rebounds As St To Bl Fouls PIR
O D T Fv Ag Cm Rv
6 BRAMOS, MICHAEL 20:17 3 1/2 0/2 1/2 2 2 1 1 1 4 3 1
8 MACIULIS, JONAS 34:27 9 3/4 0/2 3/4 2 2 4 2 2 1 4 2 10
10 UKIC, ROKO 36:18 7 2/7 1/4 0/1 1 1 2 3 2 4
11 LASME, STEPHANE 31:06 16 6/11 4/4 1 6 7 1 2 1 2 20
12 TSARTSARIS, KOSTAS 13:06 4 1/1 2/4 2 2 4 1 1 1 2 7
13 DIAMANTIDIS, DIMITRIS 29:15 6 3/6 0/3 4 4 3 1 4 4 8
14 GIST, JAMES 21:58 6 3/4 0/4 2 2 1 2 1 5
15 BANKS, MARCUS 6:17 2 0/1 2/2 1 2 2
16 XANTHOPOULOS, VASILIS DNP
17 GIANNOPOULOS, CHARIS DNP
19 SKORDILIS, GAIOS DNP
21 SCHORTSANITIS, SOFOKLIS 7:16 0/3 1 1 2 1 3 1 -2
Team 3 3 6 1 5
TOTALS 200:00 53 19/38 1/16 12/17 9 23 32 11 3 7 5 5 17 20 56
50% 6.3% 70.6%
Tags :
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.