Basket Actu : Dijon « a le sentiment de ne pas être respecté », Moses Ehambe quitte Le Portel

Retrouvez toute l’actualité du basket français et européen dans la revue de presse.

Moses Ehambe quitte Le Portel
Alors que le derby face au BCM a lieu ce week-end, l’ESSM n’alignera pas Moses Ehambe (32 ans, 1m98). Et pour cause, ce dernier a choisi de filer en D2 russe. « À un moment il faut qu’on puisse compter sur des joueurs motivés à 100 %. Il a trouvé un autre club et nous a demandé de le laisser partir, cela signifie qu’il n’était déjà plus dans notre projet. On ne s’est donc pas opposé à son départ » a expliqué Yann Rivoal, le président du club.

La Voix du Nord

Dijon « a le sentiment de ne pas être respecté »
Après la défaite face à Jérusalem en BCL, le coach dijonnais Laurent Legname a fait part de son amertume. « Juste une remarque à faire, comment se fait-il que David Holston est à moins de deux lancers tentés par match, et que c’est pareil pour Axel Julien ? Normalement ça répond à toutes les autres questions. On ne nous respecte pas, les joueurs se mettent minables, on travaille des heures pour arriver à ce niveau, et derrière le club a la sensation de ne pas être respecté. Je suis dégoûté par rapport à l’investissement de mes joueurs, personne ne le comprend et ça serait bien d’en parler ».

Le Bien Public

Strasbourg « ne voulait pas abandonner »

Le Mans « est très content » de la qualification pour les 8es de la BCL
Qualifié in-extremis pour les 8es, Le Mans revient de loin. Ce qui donne encore plus de relief à la qualification comme l’explique Antoine Eito. « Nous sommes très contents. On a très mal commencé la compétition. On a eu des blessures. Mais on l’a fait, donc c’est cool ! On gagne 5 des 6 derniers matchs. Je n’avais pas joué les trois derniers matchs de la phase aller, à Włocławek, Novgorod et contre Avellino. Cam(eron Clark) n’était pas là non plus je crois (seulement contre Włocławek en réalité, par contre il a manqué les oppositions face à Banvit et Murcie, NDLR). On est un effectif de neuf (professionnels) et dès qu’il y a un petit pépin c’est plus compliqué. Mais on ne retient que la fin. Je pense que ça tourne un peu. A Pau par exemple (le 16 décembre en Jeep ELITE, NDLR), on était à +4 à 19 secondes de la fin et on a perdu ».

Bebasket

Crédit photo : F.Blaise

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.