Basket Actu : Isaia Cordinier n’a jamais douté, Jordan Taylor joueur du mois d’avril

Retrouvez toute l’actualité du basket français et européen dans la revue de presse.

Jordan Taylor joueur du mois d’avril
Il n’y a pas eu match : avec 78% des votes, le limougeaud Jordan Taylor a été largement élu joueur du mois d’avril. Il faut dire que si le CSP est encore en lice pour les playoffs, les 17,3 points et 8,5 passes décisives du meneur étasunien y sont pour beaucoup.

Aaron Craft défenseur de l’année en Lega
Ce n’est pas vraiment une surprise, tant ses qualités dans ce domaine sont coànnues, mais Aaron Craft (28 ans, 1m88) a été élu défenseur de l’année en Lega, où il jouait cette saison pour Trento. L’an dernier, il avait obtenu cette récompense en France, puisqu’il évoluait sous les couleurs monégasques.

Vitalis Chikoko va pouvoir jouer le clasico
Bonne nouvelle pour Pau, moins pour Limoges : Vitalis Chikoko (28 ans, 2m08) est apte pour le clasico de ce week-end. Son entorse à la cheville n’est plus qu’un mauvais souvenir. Pour rappel, l’intérieur tourne à des moyennes de 15,6 points et 7,8 rebonds par match.

Bebasket

Darel Poirier ne va pas finir la saison en Italie
Pour Darel Poirier (21 ans, 2m10), la fin de saison ne se passera pas en Italie avec le Reggio Emilia. L’intérieur a été libéré par son club avant d’aller aux Etats-Unis disputer des work-outs dans l’optique de la draft (pour laquelle il est automatiquement éligible cette année).Blessé à la hanche, comme l’indique Bebasket, il n’y a finalement pas joué une seule minute.

Sportando

Isaia Cordinier n’a jamais douté
Après un an sans jouer, l’arrière antibois Isaia Cordinier a retrouvé ses sensations.  Un retour au plus haut niveau dont il n’a jamais douté. « Tout ce que j’ai fait depuis un an a pour but de revenir à un niveau élevé. Et je ne veux pas m’arrêter là, au contraire. Je n’ai que 22 ans, j’ai beaucoup de travail, beaucoup de choses à améliorer. J’ai toujours gardé la confiance. A partir du moment où j’ai voulu me faire opérer, je savais que ça serait compliqué, mais je n’ai jamais perdu confiance en moi ».

Bebasket

Antoine Eito s’attend à un vrai combat face à l’Asvel
Samedi, Le Mans a rendez-vous avec l’Asvel pour la finale de la coupe de France. Le sarthois Antoine Eito s’attend à une bataille serrée. « C’est une finale, cela ne se joue pas, ça se gagne. Il faudra être prêt mentalement. Cela va être un vrai combat. Les 20 joueurs auront faim. Cela promet. Tu joues devant 15 000 personnes. Et puis c’est un titre ».

LNB

La passe sublime de Sergio Llull

Crédit photo : F.Blaise
 

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.