Basket Actu : Mykal Riley revient sur sa première partie de saison, Ferdinand Prénom a hâte de retrouver Dijon

Retrouvez toute l’actualité du basket français et européen dans la revue de presse.

Mykal Riley revient sur sa première partie de saison
Sa première partie de saison aura été catastrophique mais depuis quelques matchs l’ailier nanterrien Mykal Riley semble aller mieux. « Je me suis toujours donné à fond. C’est juste une mauvaise passe, une mauvaise moitié de saison. C’était stressant à vivre. À chaque match, c’était de pire en pire. Beaucoup de gens sont venus me voir pour me demander ce qu’il se passait […] Je vais revenir avec beaucoup d’agressivité. Je ne dis pas que tout sera toujours bon, et que je planterai vingt points par match. Je veux retrouver l’impact sur le jeu que j’avais, quoi que je doive faire pour ça ».

L’Equipe

Quand Sacha Giffa évoque Louis Labeyrie
Assistant de Frédéric Fauthoux, Sacha Giffa a un œil avisé sur les performances des intérieurs du Paris Levallois. « C’est un « gros moteur », avec des qualités athlétiques au-dessus de la moyenne. Il ne lâche rien. Quand il fait une erreur d’un côté du terrain, il va se donner à 200% de l’autre côté pour se rattraper. Autre chose : il est toujours en demande. Il veut vraiment progresser donc c’est facile de travailler avec lui. Dans le moindre exercice, il veut du challenge, de la compétition… et ne pas finir dernier » dit-il ainsi au sujet de Louis Labeyrie.

Site LNB

Ebi Ere a repris l’entraînement collectif
Depuis deux mois, l’ailier nancéien Ebi Ere (35 ans, 1m83) doit composer avec une blessure au mollet. L’Américain entrevoit toutefois le bout du tunnel puisqu’il a repris ce jeudi l’entrainement collectif. Tournant à 13,6 points sur les neuf matchs qu’il a disputé, son retour serait un vrai point positif pour un Sluc engagé dans une opération maintien.

Est Républicain

Ferdinand Prénom a hâte de retrouver Dijon
Dijon ? C’est un peu la deuxième maison du pivot Ferdinand Prénom. Aussi l’actuel varois ne cache pas son impatience de retrouver « son » public. «  Je ne sais pas quel sentiment je vais éprouver, mais je suis impatient. C’est une salle que je connais. Il faudra que je reste concentré. La seule pression que je pourrais avoir sera positive, avec mes amis qui seront là. Je vais jouer contre un public que j’adore, mais ça restera du basket« .

Le Bien Public

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.