Batum : « Je devrais prendre ma décision avant le mois d’août »

Ca se précise du côté de Nicolas Batum et le SLUC tient toujours la corde.

Hier, comme vous l’avez compris, les membres de l’EDF ont rencontré la presse et ont du répondre à de multiples questions. Si chaque joueur a parlé de sa préparation et de ses objectifs au prochain Euro, Nicolas Batum a naturellement du s’exprimer sur ses intentions pour la rentrée 2011. Attendu impatiemment du côté de Nancy, l’Est Républicain n’a pas pu s’empêcher d’interroger le Blazer sur ce sujet bouillant. Extraits :

 

Nicolas Batum, votre nom est fortement évoqué depuis quelques temps pour rejoindre le SLUC en cas de lock-out NBA prolongé. Est-ce que vous êtes encore au stade des négociations avec le club nancéien ou avez-vous pris votre décision ?
On est toujours en phase de négociations. On parle avec Nancy et d’autres clubs mais c’est clair que le SLUC est une piste très avancée.

La plus chaude ?
Aujourd’hui, oui.

On sait que vous souhaitez jouer l’Euroligue à la rentrée. Mais cela pourrait aussi être avec un club étranger ?
Pourquoi pas ? On est en train de parler. Maintenant, je préférerai rester en France. Ça fait trois ans que je suis aux Etats-Unis, trois ans que je suis loin de ma famille, qu’elle n’a pas la chance de venir me voir jouer. Jouer en France serait plus facile pour eux. Mais cela peut aussi être une équipe qui joue les qualifications en Euroligue (NDLR : Cholet, l’ASVEL et Gravelines vont jouer le tournoi de qualification à la rentrée). Il faut voir.

Qu’est-ce qui fera pencher la balance dans votre choix ?
Il faut que je parle avec les clubs, les entraîneurs, savoir comment ils m’utiliseraient, quelles seraient les conditions. Il est possible qu’en novembre ou décembre, je reparte et je ne veux pas géner par rapport au budget, au recrutement… Tout cela, il faudra en discuter.

Vous avez déjà eu une discussion avec Jean-Luc Monschau. Quel rôle compterait-il vous donner si vous venez à Nancy ?
Il m’a dit que je serais un joueur par qui le ballon passerait. Mais j’ai eu la chance de jouer le SLUC et d’avoir vu cette équipe ces dernières semaines. Nancy a un jeu très intéressant. Le jeu qu’il a proposé en finale contre Cholet était magnifique. On dit que le SLUC est une équipe d’attaque, mais chaque saison, il termine avec une des meilleures défenses. Cela pourrait être intéressant pour moi.

 

Propos recueillis par Anthony GUILLE pour l’Est Républicain. Lire l’intégralité de l’interview

Tags : ,
Comments

Commentaires (3)

  1. Tapion

    c'est sûr qu'au niveau tactique, il aurait plus de chance de réussir en prenant la place de Sammy Mejia ou de Tremmel Darden mais je me demande si un joueur de ce calibre n'aurait pas pour effet de créer une certaine dépendance (comme vu avec Mejia en EL) pouvant détruire un collectif.

    ça n'a pas eu vraiment d'impact sur Cholet vu qu'ils font Finale mais Mejia sera rester la saison entière.

    et je ne dis pas que Batum n'est pas un joueur collectif (bien au contraire) mais vu ce que va se coltiner Nancy en EL…

    Enfin bon, vu que je suis contre le retour des NBAers en Europe en période de Lock Out, je suis peut être mal placé pour donner mon avis.

  2. ludo

    Avoir Batum 3 ou 4 mois puis le voir partir car le lock out se finit je pense pas que sa serait super intéressant pour le SLUC à part pour le côté médiatique et en terme de remplissage, voir de merchandising

  3. AND11

    Médiatiquement c'est énorme.. Au niveau des abonnements ça va jouer grave.. Et sportivement, ce sera le meilleur poste 3 de France. Or c'est le poste le plus important des équipes de Jean Luc Monschau..

    Après, vu l'expérience de JLM, je doute pas qu'il réfléchi déjà à un plan de secours pour quand il partira (mais moi je croise les doigts pour que le lock out dure toute la saison^^).

    Pis si ça se trouve, en septembre le lock out sera terminé et Batum portera jamais ce maillot!

    Par contre j'suis sûr que Cholet aussi est sur lui..