Le BCM l’emporte en prolongation face au PL

Le BCM a du aller jusqu’en prolongation pour l’emporter sur le parquet du Paris Levallois (107 à 99).

Pour son premier match à domicile, le Paris Levallois avait envie de bien faire face au BCM. Mais les Maritimes n’avaient pas en tête la même idée. Poussée par leur intérieur Graham Brown (6 points dans le premier quart-temps, l’équipe nordiste a vite donné le tournis à des Franciliens incapables d’imposer leur tempo. Pour voir la tendance s’inverser, il a fallu attendre un temps-mort de Greg Beugnot à la sixième minute pour voir un meilleur visage du PL. Le passage en zone leur a été profitable tout comme l’apport de Blake Schilb (9 points dans le premier quart-temps). Pour redresser la barque, le BCM a profité des éclairs offensifs d’Andrew Albicy qui, malgré quelques sifflets de la part de son ancien public, s’est montré bien adroit (12 points avec un 3/7 à trois points lors de la première mi-temps).

Sa capacité à pénétrer et à attirer les défenses a laissé des espaces à ses coéquipiers comme le dernier arrivé Lawrence Roberts qui est apparu très affuté. Mais jusque là relativement discret, Sharrod Ford a sonné la charge côté PL. On a alors vu l’intérieur qui avait dominé la raquette nanterienne lors du derby. Déstabilisé, le BCM a alors balancé quelques briques à trois points. Pour autant le BCM n’a jamais été totalement distancé la « faute » à Pape Sy qui a endossé à merveille le costume de leader. Mais un joueur ne peut tenir à lui seul son équipe. Multipliant les petites erreurs et les mauvais choix en attaque, les Maritimes ont laissé le PL et Sharrod Ford reprendre confiance (76-75 à la 35e). Christian Monschau a alors sorti la carte Graham Brown pour peser davantage dans la raquette. Un choix judicieux puisque le pivot a su apporter de la diversité offensive aux côtés de Pape Sy et Solo Diabaté. Sauf que le PL, à commencer par Louis Labeyrie, n’avait pas dit son dernier mot. Dans un final très disputé avec d’un côté la vista à trois points de Nicolas Lang puis l’impact du duo Sy/Brown, les deux équipes ont du aller en prolongation.

Le 7-0 d’entrée du BCM face à un PL apathique a contraint Greg Beugnot à griller un temps-mort rapidement afin de stopper l’hémorragie. Il a fallu attendre la moitié de la prolongation pour voir les Locaux scorer mais en face les joueurs de Christian Monschau ont été suffisamment solides pour conserver leur avantage et donc s’adjuger la victoire.

Crédit photo : Fabian Michel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.