Benjamin Sene « a mangé son pain noir »

Après un début de saison difficile, le meneur nancéien Benjamin Sene est persuadé que le meilleur est à venir.

Avec ses 4,6 points et 2,5 passes décisives de moyenne, le meneur du Sluc Benjamin  Sene connait un début d’exercice difficile. Plusieurs circonstances plaident toutefois en sa faveur à commencer par la présence jusque là dans ses pattes de Grégory Vargas mais aussi des promesses qui n’avaient pas été tenues comme il l’a confié à La Semaine. « Alain Weisz m’a présenté un projet en fin de saison dernière dans lequel j’avais une place prépondérante. Je l’ai trouvé intéressant et c’est la raison pour laquelle je suis resté. Je ne voulais pas finir non plus avec Nancy sur une mauvaise note. Sauf qu’il y a un réél décalage entre le projet présenté, théorique et la réalité. J’étais plus une doublure qu’un joueur majeur. J’étais du coup moins serein, j’avais peur de mal faire quand j’entrais sur le parquet et je ne tentais pas grand chose. J’étais dans un cercle vicieux, j’étais frustré que les promesses ne soient pas tenues« .

Pour autant sa prestation lors de la victoire de Nancy face à Monaco (8 points et 4 passes décisives) avait montré du mieux. « Je sens que la forme revient petit à petit. J’ai mangé mon pain noir, le meilleur est à venir » confirme-t’-il. Le départ de Vargas et des responsabilités accrues au sein de la rotation du Sluc pourraient ainsi lui permettre de véritablement lancer sa saison. C’est tout ce qu’on peut lui souhaiter.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.